Calais : Cazeneuve incite les migrants à demander l'asile en France

le
4
Calais : Cazeneuve incite les migrants à demander l'asile en France
Calais : Cazeneuve incite les migrants à demander l'asile en France

Dix jours après un sommet européen sur les migrations après des naufrages particulièrement meurtriers en Méditerranée, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s'est rendu lundi à Calais (Pas-de-Calais) pour observer les conditions d'accueil des migrants. Alors que nombre d'entre eux ont  l'espoir de gagner la Grande-Bretagne, «nous devons leur faire comprendre clairement que l'asile en France est la meilleure chance pour eux», a-t-il affirmé lors d'un discours.

Le ministre a commencé sa visite par le camp où plusieurs centaines des migrants ont installé leurs abris de fortune, généralement connu sous le nom de new jungle, à un kilomètre environ du centre d'accueil de jour Jules-Ferry, un ancien centre aéré situé à l'écart du centre-ville où les migrants peuvent recevoir un repas, prendre une douche, recharger leur portable ou se faire soigner.

Au ministre qui les invitait à déposer une demande en France, les migrants ont mis en avant leurs craintes d'être renvoyés vers l'Italie ou la Roumanie, les pays par lesquels ils sont entrés dans l'Union européenne, si leur dossier était rejeté. «Je veux passer en Grande Bretagne, il n'y a pas de travail ici», explique ainsi Mohamed, un Afghan installé sur le campement.

Mais «notre action porte ses fruits», a assuré le ministre en faisant état de 455 demandes d'asile depuis le début de l'année à Calais. Cependant, «tous ceux qui ne relèvent pas de l'asile doivent être reconduits à la frontière», a-t-il martelé devant la presse.

Un début d'épidémie de gale au «bidonville»

Il s'est ensuite entretenu avec des responsables d'associations intervenant sur le terrain, qui lui ont fait part de leurs difficultés, avec une «montée en flèche», selon elles des demandes de repas ces derniers jours. «Nous recevons maintenant les migrants qui sont arrivés en Italie il y a trois semaines. Le problème va continuer et malheureusement je ne sais pas comment nous ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • s.thual le mardi 5 mai 2015 à 00:51

    pauvre France !

  • cavalair le lundi 4 mai 2015 à 22:52

    un aspirateur a sans papiers

  • M2614138 le lundi 4 mai 2015 à 22:45

    La censure marché à fond sur ce forum plus socialiste que le parti

  • M1310580 le lundi 4 mai 2015 à 22:06

    il les incite à demander l'asile en France, super !!