Calais : Cameron ou la stratégie de la carotte et du bâton

le
0
De quelle marge de manoeuvre David Cameron dispose-t-il vraiment face à l'afflux des migrants ?
De quelle marge de manoeuvre David Cameron dispose-t-il vraiment face à l'afflux des migrants ?

Dans l'affaire des migrants de Calais, le gouvernement britannique applique la stratégie de la carotte et du bâton, résultat de la marge de man?uvre limitée - en termes politique et diplomatique - du Premier ministre conservateur David Cameron.

Face à une opinion chauffée à blanc par des tabloïds dénonçant l'incompétence des autorités françaises, l'hôte du 10 Downing Street doit faire preuve de fermeté vis-à-vis de Paris. David Cameron est également soumis aux fortes pressions des élus conservateurs du Kent, ulcérés par la paralysie des routes provoquée par les intrusions de migrants dans le tunnel sous la Manche. Dans le "jardin vert" de l'Angleterre, son parti est sur la défensive face à la popularité de la formation populiste et anti-européenne Ukip, très bien implantée dans les stations balnéaires où vivent de nombreux retraités. Parallèlement, l'opposition travailliste joue la surenchère en réclamant le versement par Paris d'indemnités pour compenser les effets désastreux sur l'économie du Kent et le coût du déploiement des forces de police, locales ou provenant d'autres comtés.

Maigre bilan

Par ailleurs, l'opinion réclame une politique d'intransigeance vis-à-vis des migrants. Selon le dernier sondage YouGov, seulement 15 % des personnes interrogées sont favorables à l'accueil d'une partie des clandestins. Sur le dossier de l'immigration, le gouvernement tory est sur la défensive en raison de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant