Caisse des dépôts : pas de nouveau patron avant mai

le
0
Nicolas Sarkozy a affirmé qu'il ne procéderait à aucune nomination de dirigeant «d'établissements publics essentiels à la vie économique et sociale de la nation», d'ici à la fin de son mandat.

Nicolas Sarkozy ne compte pas prêter le flanc aux accusations de nominations partisanes. Devant les parlementaires, le chef de l'État a annoncé mercredi qu'il ne procéderait à aucune nomination de dirigeant «d'établissements publics essentiels à la vie économique et sociale de la nation», d'ici à la fin de son mandat, ajoutant que «les trois derniers mois ne sont pas propices à des nominations».

Cette déclaration va comme un gant à une institution publique: la Caisse des dépôts et consignations. La désignation de son directeur général, tous les cinq ans par le président de la République, est toujours l'occasion d'une belle polémique. Or, le mandat de son actuel dirigeant, Augustin de Romanet, vient à échéance en mars prochain, un mois seulement avant le premier tour de l'élection présidentielle.

Ces derniers jours, la rumeur avait enflé d'une prochaine désignation à la tête de la CDC de Xavier Musca, actuel secrétaire général de l'Élysée. Si la com

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant