Caisse des dépôts : Lemas pressenti pour remplacer... Jouyet

le
2
Caisse des dépôts : Lemas pressenti pour remplacer... Jouyet
Caisse des dépôts : Lemas pressenti pour remplacer... Jouyet

Un simple échange, poste pour poste. La candidature de Pierre-René Lemas, jusqu'ici secrétaire général de l'Elysée, devrait être proposée pour le poste de directeur général de la Caisse des dépôts (CDC), vacant après le départ de Jean-Pierre Jouyet, qui va succéder... à Pierre-René Lemas au palais présidentiel auprès de François Hollande.

Issu, comme le président François Hollande et Jean-Pierre Jouyet, de la promotion Voltaire (1980) de l'ENA, Pierre-René Lemas a lui-même annoncé mercredi matin sa démission de son poste de secrétaire général de l'Elysée, ce que la présidence a ensuite rapidement confirmé dans un communiqué. Une fois officielle, la candidature de Lemas devra être avalisée par les commissions des Finances de l'Assemblée nationale et du Sénat. La commission de surveillance de la CDC, présidée par le député PS Henri Emmanuelli, sera également consultée mais son avis n'est pas contraignant.

L'intérim à la tête du bras armé financier de l'Etat est assuré par Odile Renaud-Basso, directrice générale adjointe de l'institution et directrice du fonds d'épargne, qui gère les encours centralisés du Livret A et du Livret de développement durable (LDD). Jean-Pierre Jouyet, arrivé à la direction générale de la CDC en juillet 2012 et qui appartient au premier cercle de François Hollande, doit prendre ses fonctions de secrétaire général de l'Elysée le 16 avril.

Un spécialiste de la décentralisation

Selon «Les Echos», Dominique Marcel, PDG de la Compagnie des Alpes et membre du comité de direction de la CDC, a pour sa part été retenu pour prendre la présidence non exécutive de BpiFrance, la Banque publique d'investissement. Jean-Pierre Jouyet, qui occupait également cette fonction, avait annoncé samedi son intention de la quitter à compter du 1er mai.

Agé de 63 ans, Pierre-René Lemas était à l'Elysée depuis l'élection de François Hollande. Auparavant, il occupait, depuis ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nono67 le mercredi 9 avr 2014 à 23:21

    ben voyons !! il ne font pas mieux que poutine / medvedev , medvedev / poutine . Au moins hollande ne se cache pas de caser tout ses petits copains de l'ena . Jouyet, royale ... C'est une pantalonnade qui se rapproche de plus en plus de la république bananière .

  • pichou59 le mercredi 9 avr 2014 à 22:42

    encore un de l'ENA ? - déjà en 1997 : Faut-il brûler l'ENA?Par Ottenheimer Ghislaine, publié le 13/02/1997Les énarques, qui trustent les postes de décision, semblent incapables d'innover face à la crise. Nombreux sont ceux qui demandent la suppression de cette usine à élitesEn savoir plus sur : http://www.lexpress.fr/informations/faut-il-bruler-l-ena_620913.html#baZ7BSTBlB0AuiQC.99