«Cahuzac reste une bombe à retardement à gauche»

le
2
ANALYSE VIDÉO- Pour Philippe Goulliaud, rédacteur en chef du service politique du Figaro, le fait que Jérôme Cahuzac ait cherché à se placer en victime dans son interview à RTL montre qu'il veut encore peser dans le débat politique.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 21 mai 2013 à 15:56

    Conclusion: C sûr qu'il doit y avoir de sacrées transactions en arrière cuisine !...

  • mlaure13 le mardi 21 mai 2013 à 14:31

    RE/ L’hyperchleuasme (consiste à se déprécier et avouer un forfait afin d'en cacher un plus grand). Donc d'avouer un ensemble de fautes commises par les politiques dans le cadre de la sociale-démocratie : oui nous cumulons les mandats, oui nous nous en mettons plein les poches, oui nous avons des cagnottes en argent liquide, oui nous sommes coupables... pour masquer le fait que la sociale-démocratie est, fondamentalement, philosophiquement et légalement un système basé sur la corruption.