Cahuzac : «Pas d'effort fiscal supplémentaire après 2013»

le
2
Le ministre du Budget a promis que la stabilité des taxes et impôts prévaudra après 2013. Si la croissance est au rendez-vous.

Des efforts jusqu'en 2014, mais pas au-delà, voilà ce que promet le ministre du Budget Jérôme Cahuzac aux Français. Nous nous dirigeons vers «deux années difficiles, voire très difficiles», a-t-il reconnu dimanche au Grand rendez-vous Europe 1/LeParisien-Aujourd'hui en France. «On demande un effort considérable aux Français», a-t-il ajouté. La fiscalité augmentera de 20 milliards d'euros l'année prochaine, selon le projet de loi de finance présenté vendredi par le gouvernement.

Plus précisément, l'effort demandé dans le budget 2013 est «un peu rude» pour les «plus aisés de nos compatriotes», a-t-il admis. «Mais tout le monde doit faire un effort», estime Jérôme Cahuzac. Les efforts ne dureront pas, a-t-il toutefois promis. «L'effort fiscal, nous le demandons en 2013. Il n'y aura pas d'effort fiscal ensuite car le président de la République s'est engagé à la stabilité», a-t-il annoncé.

Après 2013, il faudra cesser d'augmenter les impôts et taxes,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dresden le lundi 1 oct 2012 à 14:39

    L'astuce est d'indiquer "si la croissance est au rendez-vous". Donc si la promesse n'est pas tenue, ce sera la faute de la conjoncture, pas celle du gouuvernement.

  • bordo le dimanche 30 sept 2012 à 17:06

    Menteur ! C'est le plus macho et méprisant vis-à-vis des femmes et en plus c'est un caractériel, d'après ce qu'en disent même les journaux qui "leur" sont encore favorables. Quand je pense que ce type a été chirurgien ! Je comprends qu'il ait changé de métier, faute d'un minimum de compassion, sans doute.