Cahuzac, l'homme qui voulait 30 milliards

le
0
PORTRAIT - Le ministre du Budget n'a pas la réputation d'être un homme affable. Ce grand sportif, chirurgien dans une vie antérieure, dit qu'il n'en a cure. Ça tombe bien... Rencontre.

Il est parfois des événements que l'on voudrait barrer de son CV. Le 27 février dernier, en pleine campagne présidentielle, Jérôme Cahuzac, encore inconnu du grand public, accède à la notoriété médiatique dans des conditions qu'il n'aurait sûrement pas choisies. Interrogé sur la création d'une tranche d'impôt à 75% pour les revenus supérieurs à un million d'euros, annoncée quelques minutes plus tôt par François Hollande, le président de la Commission des finances de l'Assemblée nationale ne peut cacher son trouble. Il apprend en direct, à la télévision, la nouvelle. Le voilà qui s'empourpre. Baisse la tête. Et refuse obstinément de parler de quelque chose qu'il ne connaît pas et qu'il n'approuve pas, croit-on comprendre.

Une simple anecdote? Pas vraiment. Cette scène - «un grand moment de solitude», sourit-il aujourd'hui -, est révélatrice de la personnalité du nouveau ministre du Budget. Un homme qui ne manque pas de caractère, comme on le dit des e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant