Cahuzac était très lié aux laboratoires pharmaceutiques

le
1
Jérôme Cahuzac a travaillé de 1988 à 1991 au cabinet de Claude Évin, alors ministre de la Santé, en tant que conseiller en charge de l'industrie pharmaceutique. Un poste qui lui a permis de nouer de précieux contacts dans le secteur.

Mardi soir, Jérôme Cahuzac a été mis en examen pour «blanchiment de fonds provenant d'avantages procurés par une entreprise dont les services ou produits sont pris en charge par la Sécurité sociale». Pour faire simple: il s'agirait d'argent versé par l'industrie pharmaceutique.

Il est vrai que Jérôme Cahuzac connaît très bien ce milieu pour avoir travaillé, de 1988 à 1991, au cabinet de Claude Evin, alors ministre de la Santé du gouvernement Rocard. Il occupait le poste de conseiller technique en charge notamment de l'industrie pharmaceutique. Au début des années 1990, le prix des médicaments et leur taux de remboursement par la Sécurité Sociale, deux points fondamentaux pour les laboratoires pharmaceutiques qui ont intérêt...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le jeudi 4 avr 2013 à 08:32

    L’hyperchleuasme (consiste à se déprécier et avouer un forfait afin d'en cacher un plus grand). Donc d'avouer un ensemble de fautes commises par les politiques dans le cadre de la sociale-démocratie : oui nous cumulons les mandats, oui nous nous en mettons plein les poches, oui nous avons des cagnottes en argent liquide, oui nous sommes coupables... pour masquer le fait que la sociale-démocratie est, fondamentalement, philosophiquement et légalement un système basé sur la corruption.