Cahuzac distille les indices sur sa possible candidature

le
0
S'il dément s'être mis en quête d'un suppléant pour la législative partielle de son ancienne circonscription de Villeneuve-sur-Lot, plusieurs signaux montrent que sa tentation de se représenter devant les électeurs est grande.

Apparition sur le marché, recherche d'un suppléant, déclarations volontairement sibyllines... La possible candidature de Jérôme Cahuzac à la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot, les 16 et 23 juin, n'est plus un secret. L'ancien ministre du Budget, déchu de ses fonctions gouvernementales et électives après avoir menti sur son compte bancaire en Suisse, distille les indices sur ses ambitions revenues. Pour lui, c'est aux électeurs de son ancienne circonscription de trancher sur son avenir politique, et non au tribunal de l'opinion. Pour le Parti socialiste en revanche, sa candidature est une hérésie. L'ex-élu PS serait alors «deux fois parjure», l'a attaqué le premier secrétaire du parti, Harlem Désir.

Tout commence il y...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant