Cahuzac affirme avoir dissimulé «un peu moins de 685 000 euros»

le
3
Cahuzac affirme avoir dissimulé «un peu moins de 685 000 euros»
Cahuzac affirme avoir dissimulé «un peu moins de 685 000 euros»

Le timing est soigné. Pour sa deuxième interview après avoir reconnu dissimuler au fisc de l'argent caché sur une compte en Suisse, Jérôme Cahuzac a choisi de s'exprimer le jour où la commission d'enquête parlementaire sur l'affaire qui porte son nom, débute ses auditions. La dernière fois que l'ancien ministre du Budget était apparu dans les médias, c'était le 16 avril, sur BFMTV, Il annonçait alors qu'il renonçait à son poste de député.

Le week-end dernier, il a fait savoir qu'il ne briguerait pas son ancien poste à l'occasion de la législative partielle organisée dans le Lot-et-Garonne. Bien qu'il y ait songé. Pourquoi? «Parce que j'estimais devoir des explications à ces gens qui m'ont fait confiance si longtemps. Quelle est la meilleure façon de demander leur avis aux gens si ce n'est de leur demander de voter pour vous?», a-t-il confié ce matin sur RTL. Jérôme Cahuzac a affirmé qu'il était en train d'écrire un livre pour donner sa vérité sur l'affaire. La parution est prévue avant l'été. Il expliquera pourquoi il a menti au président de la République, à l'Assemblée, au gouvernement.

Frauder le fisc, «une banalité bien triste il y a 20 ans»

Il est bien évidemment revenu sur l'affaire, sur ces «sommes (qu'il a) dissimulés», « un peu moins de 685 000 euros» rapatriés récemment en France et désormais «en totalité à la disposition de la justice», assure-t-il. L'ancien ministre du Budget explique les avoir cachées en Suisse, «il y a 20 ans, à l'époque où (il) ne pensait pas être élu». «C'est mon travail qui m'a permis, hélas, de gagner ces sommes, et hélas, de ne pas les déclarer.» A l'époque, Jérôme Cahuzac était chirurgien, il venait d'ouvrir une clinique privée.

Mais pourquoi a-t-il dissimulé cet argent, une somme importante certes, mais qui ne semble pas non plus mériter de mettre en péril une carrière politique, lui demande Jean-Michel Aphatie ? «Est-ce qu'on...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 21 mai 2013 à 10:29

    le deal : tu te retires et l'on te taxe sur 685.000 sinon ce sera sur 15 M.

  • boudet le mardi 21 mai 2013 à 10:22

    685 000€ , une broutille, n'est ce pas !!! Et comme il ne pensait pas à une carrière politique, c'était normal qu'il fraude !!! Quelle mentalité déplorable !

  • vxboucau le mardi 21 mai 2013 à 10:14

    Menteur et malhonnete , basta !