Caen file sur le podium

le
0
Caen file sur le podium
Caen file sur le podium

Au terme d'un match très animé, Caen a abattu Saint-Etienne grâce à une réalisation d'Andy Delort. Ce beau succès offre une troisième place aussi inespérée que méritée aux hommes de Patrice Garande.

Stade Malherbe Caen 1 - 0 AS Saint-Étienne

But : Andy Delort (62e) pour le Stade Malherbe

Au milieu des occasions, des ratés et des parades, on a longtemps attendu l'instant décisif, celui qui déciderait du sort d'une rencontre intense et équilibrée au stade Michel D'Ornano. Maladroits, les attaquants ont souvent buté sur des gardiens inspirés, sans que le spectacle n'en sorte perdant. La délivrance est finalement intervenue à l'heure de jeu, lorsque Andy Delort a repris dans le but vide le centre tendu de Vincent Bessat au second poteau. Plus vifs, plus tranchants, globalement plus entreprenants, les hommes de Patrice Garande prenaient enfin l'avantage face à leur concurrent direct, pour ne plus le lâcher malgré quelques frayeurs. De quoi s'installer en toute irrévérence sur le podium national, au terme de 90 minutes qui ont fait honneur à cette Ligue 1 tant décriée du dimanche après-midi.

Ruffier repousse


Forts de leur point d'avance et de leur quatrième place provisoire, les Verts, qui jouaient en blancs, partaient pourtant favoris. Dans une première période animée, ils ont d'abord monopolisé sans se montrer véritablement dangereux. Comme souvent, l'inoxydable Kevin Monnet-Paquet a tenté de réveiller les siens, mais Rémi Vercoutre a détourné sa frappe pour la photo (14e) ainsi que sa tentative au premier poteau (43e). Le score aurait très vite pu tourner en leur défaveur si Stéphane Ruffier ne s'était pas interposé, d'abord sur une reprise d'Andy Delort dans un angle fermé (24e), puis sur un enchaînement de haut niveau de ce même Delort, à l'entrée de la surface (33e). Toujours aussi solide, le portier Stéphanois a cependant fini par craquer à l'heure de jeu, face à l'ancien attaquant de Wigan. Mais il a ensuite permis à son équipe de rester dans le match, remportant un nouveau face-à-face contre la terreur caennaise (79e), qui a multiplié les rushs en contre-attaque.

Caen se trémousse


Dans tous les bons coups, Andy Delort a fait vivre un véritable calvaire à la défense stéphanoise. Dans sa quête, il a été bien soutenu par l'intenable Vincent Bessat, très inspiré aujourd'hui, tout comme Julien Féret, qui a bien failli ouvrir le score d'entrée sur un corner mal renvoyé (10e). Portés par…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant