Caen a des tripes

le
0
Caen a des tripes
Caen a des tripes

?Rapidement mené à cause d'une touche, les Caennais ne se sont pas laissés abattre et ont fini par arracher la victoire en fin de match (1-2). Trop timorés, les Canaris ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes.


Nantes - Caen
(1-2)

A. Bedoya (11') pour Nantes , E. Sala (80'), T. Lemar (92') pour Caen.


?Rory Delap. Un nom synonyme de touche longue. Au cours de sa carrière, entre Derby County, Southampton, Sunderland et Stoke, et d'autres clubs plus anonymes, l'international irlandais aura balancé des ogives sur toutes les pelouses du Royaume-Uni. Logique, quand on était un as du lancer de javelot dans sa jeunesse. "Je pense qu'il met mieux le ballon avec ses mains qu'avec ses pieds, c'est fantastique. Je n'ai jamais vu quelque chose comme ça de toute ma vie. A dix mètres du rond central, il vous met la balle dans la surface. Ce n'est peut-être pas du beau football mais c'est efficace " déclare ainsi Luiz Felipe Scolari, à l'époque à la tête de Chelsea. Bizarrement, l'ombre de cet homme a plané sur ce Nantes-Caen. En effet, à la 11e minute, Olivier Veigneau, le capitaine canari, s'est transformé en fronde pour envoyer une sonde dans la boite. Bonne idée : Da Silva et Felipe Saad se trouent, et Bedoya surgit pour crucifier Vercoutre d'une subtile déviation du droit. Une ouverture du score sur une demie-occasion qui rappelle la sentence de Scolari : " Ce n'est peut-être pas du beau football mais c'est efficace. " Mais c'est finalement une autre leçon anglaise qui s'est appliquée à ce match, le fameux Fergie Time. Dans les derniers instants du match, Lemar a ainsi offert la victoire aux siens d'un coup franc chanceux et lointain. Mérité.
?Millot et le poteau disent non
?Pourtant, dans la foulée de l'ouverture du score, une tentative lointaine de Gakpé, bien aidé par le vent, met à contribution Vercoutre et laisse à penser que les Canaris, poussés par un Stade de la Beaujoire en grande forme, vont dominer les débats. D'autant plus que la possession est en leur faveur, que leur bloc est bien en place et que Caen ne semble pas réagir. Sauf que Imorou se prend aussi pour Delap et trouve Privat dans la surface nantaise. Dos au but, Sloan se fait littéralement balancer par Vizcarrondo, très...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant