CAC40: volatilité nulle, les volumes + bas encore que lundi.

le
0

(CercleFinance.com) - Confirmation de l'aspect très singulier de l'envolée de +2,3% de vendredi, le rallye n'est suivi d'aucun retour des acheteurs, d'aucune réplique à la hausse, malgré le retour théorique d'un niveau d'activité habituel ce mardi, les investisseurs US reprenant le travail après un 'pont' de 3 jours.

La volatilité est retombé sur ses niveaux de la période 14 juillet/1er septembre et les volumes restent au point mort: pire même, ils se contractent puisqu'il ne s'est échangé que 810MnsE contre 1MdE lundi à la même heure.

L'indice CAC40 ne grappille ainsi que 0,1% à 4.547 points, en ligne avec Milan, le DAX de Francfort et l'IBEX35 prennent +0,3%, tandis que le FTSE de Londres cède environ 0,4%. L'euro-Stoxx50 grappille +0,18%, l'Euro-Stoxx600 seulement +0,05%.

Soulignant que le CAC40 a validé la cassure à la hausse de la résistance des 4.500 points de la veille, un analyste technique de Barclays Bourse estime que 'le premier objectif de hausse est au niveau du gap des 4.637 points, et la zone de support à court terme à 4.400 points'.

'L'impulsion haussière sur les marchés pourrait continuer si jeudi, Mario Draghi rassure sur la situation globale en Europe, et plus particulièrement sur le secteur bancaire', poursuit-il.

En attendant, on notera que les commandes industrielles allemandes n'ont rebondi que de 0,2% en juillet, alors que les économistes anticipaient une hausse de 0,5% en moyenne.

La croissance helvétique a été revue à +0,6% contre +0,8% au 2ème trimestre (contre +2% en septembre 2015).

Les opérateurs doivent encore prendre connaissance de l'indice ISM non manufacturier aux Etats-Unis cet après-midi.

Dans l'actualité des valeurs, Airbus figure dans le haut du CAC40 avec un gain de 1,4%, à la suite d'une série de commandes (environ 6MdsE) engrangées par le constructeur aéronautique au Vietnam.

Hors CAC40, Ingenico plonge de 13,6% sous le poids d'un abaissement de ses objectifs annuels, à cause d'une baisse soudaine et temporaire du marché aux Etats-Unis, et de la persistance de conditions économiques difficiles au Brésil.

Rexel et Néopost affichent ensuite -1,6% (plus fortes baisses du SBF120), SFR Group (-1%) subit des prises de bénéfices après avoir bondi de 6% la veille grâce au projet d'OPE de sa maison-mère Altice.

Fleury Michon gagne 1,7% au lendemain de la publication d'un résultat net en progression au titre des six premiers mois de l'année, avec une marge nette de 2,4% du chiffre d'affaires.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant