CAC40: une semaine pour rien, malgré record $ et indices US.

le
0

(CercleFinance.com) - Le CAC40 finit dans le rouge (-0,52%) à l'issue d'une séance ou l'indice aura consolidé 90% du temps entre 4.520 et 4.500, dans des volumes anémiques de 3,16MdsE.

Le CAC40 gagnait initialement +0,4% à 4.550, il a reculé de -0,6% jusque vers 4.497Pts: l'indice a passé 100% de la semaine entre 4.560 et 4.480 (même pas 2% de volatilité) et affiche un score hebdo de +0,35%.

Ce repli n'a pas grand-chose à voir avec l'abaissement des objectif de croissance (de +1,5 à +1,4%) du gouvernement français car le phénomène est général en Europe: l'E-Stoxx50 perd 0,7% à un peu plus de 3.020Pts et finit la semaine sur un repli de -0,3%.

Les autres grandes places européennes sont toutes en mode consolidation, Francfort s'effrite de -0,2%, Londres perd 0,3%, Madrid -1,1%, Milan -1,75%.

A Wall Street, les gains initiaux se sont rapidement évaporés: le Nasdaq a juste eu le temps d'inscrire un nouveau record absolu à 5.346 à 15H34 (contre 5.343 fin septembre) durant quelques secondes avant de rechuter de -0,3% (même écart pour le S&P500).

Le Russel-2000 aligne une 11ème séance de hausse consécutive et égale par 2 fois son record absolu intraday de la veille à 1.313Pts.

Le nouveau recul de l'euro face au dollar -vers un plancher de 1,0570 (un 'plus bas' depuis le 2 décembre 2015)- ne suffit pas à soutenir la tendance, la tension des taux venant amoindrir la 'prime de risque' sur les actions.

Le rendement des T-Bonds US dépasse ce soir les 2,32% (record annuel) et celui du '30 ans' franchit le cap des 3%.

Même le '5 ans' US, avec 1,765% offre désormais un rendement plus élevé que les valeurs du Nasdaq.

En Europe, en revanche, les taux ses ont légèrement détendus sur les Bunds et OAT (-2Pts de base environ).

Les investisseurs ont parfaitement entériné la confirmation par la présidente de la Fed qu'une hausse de taux est désormais imminente aux US le 14 décembre prochain.

'D'un point de vue technique, le billet vert semble quand même de plus en plus suracheté (10 séance de hausse d'affilée, du jamais vu) après la spectaculaire remontée qui a suivi les élections', prévient un trader.

Du côté des valeurs parisiennes, LafargeHolcim cède 1,9% après avoir revu à la baisse son objectif de bénéfice à moyen terme tout en annonçant une augmentation de la rémunération des actionnaires. Le secteur énergie a souffert avec Engie et Vallourec à -2,2%, Total à -1,3% et CGG à -7% (nouveau plancher historique, lanterne rouge du SBF120).

Au sein du CAC40, Vivendi ferme la marche avec -3,9%.

Airbus Group a fini par effacer ses gains initiaux et perd au final -0,6% alors que la compagnie aérienne japonaise 'low cost' Peach Aviation a commandé à l'avionneur 13 appareils A320ceo et neo.

Thales (-0,6) annonce être entré en négociations exclusives avec Latour Capital en vue de céder son activité 'paiement pour les opérateurs de transport' et 'systèmes de gestion de péages routiers et de parkings'. Plastic Omnium (+0,5%) fait état d'une offre du groupe allemand Mutares pour l'acquisition de son activité poids lourds.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant