CAC40: une séance presque identique à celle de la veille.

le
0

(CercleFinance.com) - Pour la seconde séance consécutive, la Bourse de Paris fuse à la hausse (+0,7%) dans le sillage des valeurs bancaires, véritables locomotives depuis mardi midi.

La ruée sur les bancaires est généralement interprétée comme une résurgence de 'l'appétit pour le risque'... mais cette formule reste bien creuse si l'on n'y associe pas au moins un début d'explication.

Et celle qui circule depuis hier, c'est que l'évocation d'une prochaine hausse de taux par la FED ne constitue qu'un 'élément de langage'.

Il n'a que fort peu de chance de se traduire dans les faits cet automne, sinon fin décembre: l'argent devrait rester quasi gratuit encore très longtemps aux Etats Unis.

Le scénario des cette séance reste cependant assez singulier: l'indice CAC 40 avait débuté la journée sur un repli de 0,9% (effaçant ses gains de la veille) et le voici qui double la mise de mardi (+0,7% vers 4.453), sur la base de simples supputations concernant les intentions de la FED.

'L'indice doit franchir la résistance à 4450/4470 points pour ouvrir une nouvelle hausse vers 4535/4600 points, maximum 4680 points', préviennent les analystes de Barclays Bourse.

Si le marché parisien reste pour l'instant prisonnier d'un corridor allant de 4350 à 4500 points faute de volume et de réel intérêt des investissements, l'actualité de la fin de semaine (symposium de Jackson Hole) pourrait l'en sortir.

Sur le marché des changes, l'euro se stabilise autour de 1,1260 dollar tandis que le baril de brut léger américain recule de 1,2% à 47,1 dollars avant la parution des stocks américains dans l'après-midi.

Comme hier, ce sont donc les valeurs financières qui soutiennent la cote à paris avec notamment un tir groupé de Société Générale (+3,3%), Crédit Agricole et BNP Paribas (+2,4%)... même podium que la veille.

Côté entreprises, Groupe Eurotunnel a annoncé avoir finalisé le rachat de la part de 51% détenue par Star Capital dans ElecLink pour un montant de 75 millions d'euros, soit une valeur de 147 millions pour 100% du capital.

Société Générale (SG) a relevé son objectif de cours à 12 mois sur l'action Teleperformance de 93 à 105 euros. Le conseil d'achat est toujours de mise après l'acquisition majeure annoncée en début de semaine par le spécialiste français des centres d'appels.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant