CAC40: un rebond contrarié par le pétrole, W-Street stable.

le
0

(CercleFinance.com) - La rechute de pétrole sous les 31$ depuis 16H vient de nouveau peser sur les indices: cela ne se voit pas trop puisque le CAC40 gagne +1,65% à 4.380 mais Paris s'éloigne de son zénith du jour (+2,7 à 4.428Pts).

Après une série noire de 6 séances placées sous le signe de la correction boursière la plus inattendue des 7 dernières années (aucun stratège n'avait prévu une telle chute en tout début d'année), les indices avaient atteint des zones de soutien facilement identifiables.

Après 2 incursions sous 4.300Pts (jamais en séance mais lors des échanges électroniques), le CAC40 prend à contrepied le consensus devenu majoritairement baissier et les rachats de découvert s'ajoutent aux achats à bon compte.

L'actualité du jour apporte peu d'élément positifs démentant les anticipations d'un ralentissement de l'activité en Chine ou aux Etats Unis... alors que les trimestriels publiés par Alcoa hier soir déçoivent.

Chez nos voisins, Londres et Milan gagnent +1,25% le DAX (+1,9%) refranchit les 10.000Pts, l'euro-Stoxx50 s'adjuge +1,5%.

A Wall Street, le net sursaut des premières minutes s'étiole avec +0,1% sur le S&P500 et +0,45% sur le Nasdaq, -0,05% sur le Dow Jones.

Le baril de pétrole qui a inscrit un nouveau plancher de 30,41$ sur le NYMEX a tenté d'amorcer une correction technique à la hausse (rumeurs de réunion d'urgence de l'OPEP en mars) mais le 'WTI' retombe pratiquement à la case départ (30,6$) et cela fait plus de 20% perdus depuis le 1er janvier.

Il reste maintenant à confirmer l'embellie boursière qui s'amorce: les programmes d'achats semblent identiques à ceux de 2015 avec un ramassage du secteur auto, du luxe, des opérateurs télécom.

'Le fait que la session ait été relativement calme en Asie (léger rebond de Shanghai) aide certainement à soutenir la tendance', a également commenté un trader basé à Londres.

Largement délaissées ces derniers jours, les valeurs exportatrices et liées à l'automobile retrouvent des couleurs ainsi qu'en témoignent les hausses de Peugeot (+4,7%), qui a fait état d'une progression de 1,2% de ses ventes l'an passé et continue de dominer le CAC 40, de Valeo (+3%) et de Renault (+2,7%).

Dauphin de Peugeot, Orange s'adjuge pour sa part 4,2% après l'annonce de l'acquisition de Cellcom, présenté comme l'opérateur télécoms mobile du Libéria doté de 'la plus forte dynamique du marché'.

Enfin, sur le SBF 120, Nexans s'adjuge 6,35% à 33,4 euros alors que les analystes de Credit Suisse ont relevé leur objectif de cours sur la valeur, de 32 à 34 euros, tout en maintenant leur rating 'neutre'.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant