CAC40: teste les 4.500, le Nasdaq son record absolu à 5.340.

le
0

(CercleFinance.com) - L'algorithme haussier qui a été activé vers 10H30 ce matin poursuit son oeuvre en ramenant inexorablement -et sans la moindre consolidation (aucun retour en arrière en 6 heures) le CAC40 (+1,05%) au contact des 4.500Pts.

A défaut de 'bonnes nouvelles', serais-ce l'absence de mauvaises nouvelles qui provoque cette ascension façon 'funiculaire' que personne n'a vu venir ?

Les places européennes sont à l'unisson avec un E-Stoxx50 désormais en hausse de +1,2% tandis que Wall Street affiche +0,8%, le Nasdaq revenant tester son zénith historique des 5.340Pts en l'espace d'une demi-heure.

Aucun chiffre n'est venu servir de catalyseur à une accélération haussière, en revanche, la Deutsche Bank réduit ses pertes, ce qui rassure le secteur bancaire, le Dollar se renforce de +0,4% face à l'Euro, vers 1,1155$... ce qui ne suffit pas à expliquer les gains du jour.

Le patron de la 'DB' est rentré des Etats Unis sans obtenir d'accord de la justice US sur une modération de l'amende estimée entre 6 et 14Mds$ (alors que de nombreuses 'rumeurs' avaient état d'une 'transaction' imminente après que Berlin se soit impliqué dans ce dossier).

Avec le débordement des 4.444Pts, les acheteurs ont repris la main et privilégient les pétrolières: Total (+1,8%) et Technip (+1,9%) dominent le CAC40, Vallourec (+6%) le SBF-120.

Les autres vedettes du jour sont des titres plutôt défensifs comme Orange(+1,5%), Pernod Ricard (+1,9%) et Vivendi (+1,7% alors que Bolloré monte encore au capital, à hauteur de 20% 'témoignant de son intention d'en demeurer l'actionnaire de référence à long terme').

Edenred s'adjuge 3% alors qu'Oddo maintient son conseil d'achat sur le titre à l'approche de la publication de troisième trimestre.

Thales progresse de 2,6% alors que 'S&P' a relevé vendredi sa note de crédit sur le groupe à 'A-', avec une perspective 'stable'.

ADP gagne également 2% alors que le groupe a annoncé ce matin une révision de son hypothèse de croissance du trafic pour 2016 et de ses prévisions de résultats.

De l'autre côté du spectre, Genfit chute de 1,5% après l'annonce du lancement d'une augmentation de capital de 44,6 millions d'euros avec une décote de 32,6%.

Ingenico recule de 2,1% et essuie ainsi l'un des plus lourds retraits du SBF120, pénalisé par une dégradation de recommandation chez Barclays Capital de 'surpondérer' à 'pondérer en ligne', avec un objectif de cours réduit d'un tiers à 80 euros. Son concurrent Sopra-Steria ferme la marche avec -2,9%.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant