CAC40: tente de sauver 4000 grâce à la résilience de WStreet

le
0

(CercleFinance.com) - Les 4.000 restent à portée de main à Paris alors que cela semblait très mal parti vers 16H30: Wall Street efface la moitié de ses pertes (-0,25% en moyenne) cela permet au CAC40 de limiter son repli à -2%, à 3.986Pts, après avoir testé par 2 fois les 3.955Pts puis 3.951 au plus bas (aucun support identifiable à ce niveau mais il en existe un 20Pts plus bas).

Les valeurs bancaires restent sous pression (-4% sur BNP-Paribas, -4,5% sur Sté générale et Crédit Agricole) alors que les banques italiennes et Deutsche Bank sont emportées par une spirale baissière digne de la crise des 'subprimes'.

'La journée d'hier a été vécue comme un véritable traumatisme pour les acheteurs et beaucoup d'investisseurs semblent avoir jeté l'éponge', commentait ce matin Chris Weston, stratège de marché chez IG.

En Asie, la Bourse de Tokyo a dévissé de 5,4% ce mardi et le biais baissier, encouragé si besoin était par une nouvelle rechute des cours de l'or noir (sous les 30$ sur le NYMEX), devrait perdurder jusqu'à demain au moins et l'audition semestrielle de Janet Yellen devant les parlementaires américains.

Celle-ci sera très suivie alors que la Fed a amorcé une première normalisation de sa politique monétaire en décembre. Décevants, les derniers chiffres mensuels de l'emploi devraient toutefois amener l'institution à temporiser ces prochaines semaines, considérant aussi le ralentissement chinois et la très forte volatilité des marchés actions.

Concernant les indicateurs, la production industrielle allemande a reculé de 1,2% en décembre en rythme séquentiel, après une baisse de 0,1% en novembre (chiffre révisé de -0,3%).

Aux Etats-Unis, les stocks des grossistes ont pour leur part reculé de 0,1% en décembre, après -0,4% (chiffre révisé de -0,3%) et contre une stabilité envisagée par le consensus.

Sur le front des valeurs, CGG décroche de 15,53% et Vallourec abandonne 11%: la machine algorithmique à 'fracasser' les cours s'est remise en marche... et elle se déchaîne face à des investisseurs inexistants (Vallourec affiche moins de 500MnsE, la capitalisation d'un grossiste en volailles de taille régionale alors que l'entreprise possède un savoir faire unique et des usines sur les 5 continents).

Sanofi (-1,5%) sous-performe également le marché après l'annonce d'un chiffre d'affaires de 9,278 milliards d'euros au quatrième trimestre, soit une hausse de 2,3 % à taux de change 2015. Le chiffre d'affaires de l'activité pharmaceutique a il est vrai reculé de 4,7% sur la période à 7,277 milliards.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant