CAC40: surgissement d'une hausse de +60Pts, gain hebdo +4,3%

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a longtemps hésité, oscillant durant 3 heures et demi de part et d'autre des 4.240Pts... et puis, vers 12H20, une hausse algorithmique s'est enclenchée et le CAC40 a progressé de +60Pts en ligne droite au sein d'un canal ascendant parfaitement rectiligne et sans le moindre retracement (entre 4.228 et 4.288).

.

Cette hausse 'sortie de nulle part' et reliée à aucune 'actualité' véhicule cependant le sentiment d'une entame de semestre positive.

Le CAC40 (+1,1%) aligne une quatrième séance consécutive de hausse et valide une progression de 4,35% sur la semaine (à 4.383).

L'Euro-Stoxx50 grimpe de +0,8% et teste 2.880Pts, Milan reste à la traine (MIB-30 inchangé) dans le sillage de banques italiennes sous pression.

'Les marchés commencent à s'apaiser et la volatilité se réduit', observaient ce matin les analystes de Barclays Bourse.

Le prochain objectif pourrait être la zone de résistance des 4.300 points, même si bon nombre de chartistes considèrent que le CAC est passé en 4 séances, et sans transition, d'un marché survendu à suracheté.

D'un point de vue statistique, le 1er juillet reste bel et bien la journée la plus fréquemment haussière de l'année, l'entame du second semestre se traduisant par un courant structurellement acheteur.

Du côté des indicateurs, les investisseurs prendront connaissance tout à l'heure de l'indice ISM manufacturier aux Etats-Unis au titre du mois écoulé ainsi que du chiffre des dépenses de construction pour mai.

En attendant, le taux de chômage corrigé des variations saisonnières s'est établi à 10,1% en mai dans la zone euro, soit une baisse de 0,1 point en rythme séquentiel et, surtout, un taux à son plus bas niveau depuis juillet 2011.

Au Japon, la consommation a encore chuté de -1,1% en juin et l'inflation ressort négative de -0,4%. Enfin, le PMI manufacturier reste en territoire négatif (48,1 contre 47,8) pour le 4ème mois consécutif.

Sur le marché des changes, l'euro gagne environ 0,3% face au dollar à 1,1128, tandis que le baril de Brent s'effrite de 0,1% à 49,7 dollars.

Enfin, concernant les valeurs, Peugeot et Renault engrangent respectivement +6% et 4,7%, soit les 2 meilleures performances de l'indice phare (devant Michelin à +4% et Valeo à +3,5%), à la faveur de rachats à bon compte et de bons chiffres mensuels du marché de l'automobile en France.

Le titre Edenred grimpe quant à lui de 3% et affiche un gain hebdomadaire de 14,5% à l'issue d'une semaine pourtant dominée par le choc qu'a suscité le Brexit, ce qui constitue une excellente performance.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant