CAC40: soutenu par le luxe et annonces BCE sur dette Italie

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris domine toujours largement le classement européen avec une progression de +0,7% vers 4.544 points: la petite incursion sous 4.500 (jusque vers 4.494) en début de séance semble ne s'être produite que pour mieux piéger les vendeurs.

L'indice phare a entamé une progression linéaire de +50Pts, ce qui lui a valu d'effacer les pertes de la veille et de retracer le sommet du corridor (4.550), 90 minutes seulement après avoir testé sa base.

Chez nos voisins, les performances s'avèrent disparates avec Francfort, Bruxelles et Amsterdam à l'équilibre, Londres et Lisbonne en baisse de -0,56%, Milan qui gagne 1,6% (la BCE rachèterait plus de BTP dès lundi prochain en cas de besoin)... et l'euro-Stoxx50 grappille +0,4%.

La croissance américaine au 2ème trimestre est revue à +3,2% (contre 2,8% initialement), ce qui fait immédiatement bondir le rendement des T-Bonds vers 2,35%.

Pas d'impact sur les 'futures' indiciels US qui continuent de présager une timide embellie de +0,2% à l'ouverture.

Petite déception du côté du pétrole: ce matin, les investisseurs faisaient preuve d'optimisme à la veille de la réunion de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) à Vienne (Autriche).

Ils pariaient sur la conclusion d'un accord - qui serait le premier en huit ans - en vue d'une réduction de la production et par extension d'une remontée des cours... mais le doute s'installe concernant les intentions de l'Arabie Saoudite.

Le baril de WTI chute de -2,6% sur le NYMEX, vers 45,7 dollars.

Dernière chance de voir Wall Street repartir de l'avant: un bon indice de confiance des consommateurs du Conference Board pour le mois qui s'achève (et qui prend en compte l'élection de Donald Trump).

En attendant, le PIB de la France en volume affiche une progression de 0,2% au troisième trimestre (après −0,1% au deuxième trimestre), selon les dernières données de l'Insee qui confirment l'estimation précédente.

Bonne surprise du côté des dépenses de consommation des ménages français: elles rebondissent de 0,9% en volume le mois dernier, avec en particulier des dépends en énergie et des achats en équipement du logement et en habillement qui se sont nettement redressées.

Enfin, concernant les valeurs, le luxe tire le CAC40 vers le haut avec LVMH +1,8% et Kering +1,6%.

Le titre Carrefour reste stable alors que l'hypothèse d'une entrée en Bourse de Carmila, la société foncière du distributeur, est relancée par la presse.

L'action Veolia (-1%) souffre d'informations de presse selon lesquelles un conflit d'intérêt aurait été détecté au sein de la division 'Eaux' en France.

Alstom chute de -2,3% après une dégradation à 'sous performance' par Exane.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant