CAC40: sous support des 4380, malgré imminence '4 sorcières'

le
0

(CercleFinance.com) - (CercleFinance.com) -C'est une petite surprise, les 'sherpas' n'ont fait aucun effort pour éviter au CAC40 de préserver le support des 4.380Pts.

L'indice phare s'effrite lâche -0,4%, vers 4.370, après avoir chuté jusqu'à -0,6% et testé 4.360, l'Euro-Stoxx50 affiche un repli comparable (-0,33% à 2.965Pts).

Dans des marchés qui demeurent toujours aussi creux, cela ne coûte quasiment rien de soutenir les cours afin de maintenir les marchés sur les bons rails.

Chez nos voisins, la tendance a basculé partout vers la consolidation en milieu d'après-midi et y compris à Francfort (-0,1%) et il ne restait plus que Londres en territoire positif à 17H35 avec +0,15%).

Le repli des indices européens est par ailleurs freiné par la résilience de Wall Street... mais il pourrait s'agir d'une fermeté en trompe l'oeil alors que le titre Apple fait office de locomotive avec +4,3% (à 112,5$) qui permet au Nasdaq d'afficher une hausse de +0,75% un peu inespérée (le 'S&P' et le 'Dow' reprennent +0,35%, toujours grâce à Apple).

Cette fin de journée restera marquée par le décrochage du pétrole sous les 44$ (-2,2% à 43,95$ sur le NYMEX, après la publication de stocks de pétrole stabilisés cette semaine après une contraction de -14,5Mns baril début septembre.

Toujours au chapitre des statistiques, l'indice des prix à la consommation (IPC) de la France a augmenté de 0,3% sur un mois en août, mais en données corrigées des variations saisonnières, il a diminué de 0,1% sur 12 mois, l'inflation reste insignifiante à +0,2%.

Le chômage au Royaume Uni s'est légèrement dégradé avec +2.400 demandeurs supplémentaires.

Aux Etats Unis, les prix à l'import ont reculé de -0,2% en août et ils fléchissent de -2,2% sur 12 mois.

Côté valeurs, une grande première pour Hermes qui dévisse de 8,9%, essuyant ainsi le plus lourd recul du SBF120, après les résultats semestriels records (marge et chiffre d'affaire à 2,44MdsE) : le marché sanctionne le retrait de son objectif moyen terme de chiffre d'affaire pour cause d'incertitudes économiques et géopolitiques.

Le groupe Suisse Richemont chute de -3,5% après son point d'activité: recul de -13% du CA, pas de redressement à court terme, chute de 45% de son ROP semestriel (ventes en baisse au Japon -25%, Europe -18%, Asie, moyen orient -10%).

Tout ceci affecte les concurrents directs que sont LVMH et Kering (-2,25% et -0,9%) qui font figures de lanternes rouges du CAC40, Airbus et Renault complètent le trio perdant avec -1,4 et -1,6%.

Crit dévisse de -6,8%, bien que le groupe de travail temporaire ait dévoilé un chiffre d'affaires semestriel, franchissant ainsi pour la première fois, le cap du milliard d'euros.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant