CAC40: se rapproche des 4.300, W-Street et pétrole reculent.

le
0

(CercleFinance.com) - Le CAC40 qui finit au plus bas du jour (-0,49% à 4.313Pts) a de nouveau déçu les espoirs de rebond alimentés par une bonne entame de séance... quasi miraculeuse vu le nouveau séisme boursier survenu à Shanghai (-5,3%) et Shenzhen (-6,6%).

Le CAC40 avait plongé jusque vers 4.275Pts en milieu de nuit (sur le contrat 'janvier') alors que la bourse chinoise était anticipée en baisse de -5%.

Mais à l'ouverture, Paris rouvrait en hausse et ne tardait pas à grimper de +1% (puis jusque vers 4.383Pts), une avance qui se confirmait à 15H30 avec l'ouverture de Wall Street.

Wall Street avait fait une entame de séance prometteuse (rebond de +0,6%) mais la hausse s'est évaporée et les indices US consolident (-0,15% sur le Dow Jones, -0,45% sur le 'S&P' et -0,65% sur le Nasdaq).

Le pétrole semble continuer de refléter des anticipations macroéconomiques négatives: il rechute de -4,5% vers 31,7$, un nouveau plancher de 12 ans.

L'Euro-Stoxx50 finit dans le rouge (-0,2%) dans le sillage de Milan (-0,6%) et paris, Londres cède de son côté -0,7%.

'Les niveaux de valorisation en Europe semblent proches d'un point d'achat', commentaient ce matin les équipes de Barclays Bourse, pour lesquelles l'indice phare va devoir préserver son support des 4.300 points afin de rester dans son canal haussier à long terme.

'Attention tout de même, car les vendeurs semblent conserver la main', témpère cependant un opérateur basé à Londres selon lequel 'le fait que les prix producteurs chinois soient ressortis en recul pour le 46ème mois consécutif mine un peu la confiance'.

Concernant les valeurs, le repli du CAC40 a été atténué par Vinci (+2,15%) puis Cap Gemini (+1,1%) et Renault (+1,2%).

Au sein du SBF120, Air France-KLM (+1%) a fait état ce matin d'une stabilité du nombre de passagers le mois dernier (grâce à la progression de +13% des clients de Transavia) et devrait présenter un nouveau plan de croissance ce vendredi lors d'un comité d'entreprise extraordinaire.

Toujours sur le SBF 120, Innate Pharma, en tête de l'indice, bondit de 8,55% dans le sillage de l'annonce ce matin à l'ouverture de la Bourse de Paris d'une collaboration avec Sanofi dans le domaine de l'immuno-oncologie.

Elior s'adjuge de son côté 2,4% alors que les analystes d'UBS ont entamé leur suivi de la valeur avec une recommandation 'achat', assortie d'un objectif de cours de 22 euros.

Plastic Omnium progresse en outre de 2,5% après avoir dévoilé lundi un investissement de 650 millions de dollars visant à accélérer sa croissance en Amérique du Nord.

Inversement, la chute du baril fait se désintégrer Vallourec de -6,6% (à 6,56E) et Maurel et Prom (-4,4% à 2,4E)... des cours de faillite qui valorisent les actifs industriels, les carnets de commande ou les réserves à zéro.

Enfin, EuropaCorp flambe de 11,8%, très entouré suite à des rumeurs de recherche d'un partenariat stratégique pour le groupe.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant