CAC40: s'alourdit en fin de séance, sousperforme l'E-Stoxx50

le
0

(CercleFinance.com) - Paris va tenter de limiter son repli en-deçà des -1%: pour l'instant, le CAC40 parvient à se redresser au-dessus des 4.420Pts et se stabilise à -0,9%.

Le CAC sous performe notoirement l'Euro-Stoxx50 qui lâche à contrecoeur un peu plus de 0,5M.

Wall Street ne lâche rien et entame le second trimestre boursier quasiment à l'équilibre: le Dow Jones rajoute +0,1% aux +1,8% gagnés depuis le 14 mars, le 'S&P' s'effrite de -0,08% et reste au contact des 2.050Pts.

'Après une forte hausse depuis le 11 février dernier, les indices européens ne parviennent pas à franchir les niveaux de résistance et consolident autour des niveaux actuels', observe-t-on chez Barclays Bourse.

D'après les analystes, le seuil de résistance au niveau du CAC 40 se situe vers les 4.400/4.450 points.

'En l'absence de catalyseur cette semaine sur les marchés (à l'exception des PMI flash demain), nous restons toujours sur une approche prudente à très court terme avant de proposer une stratégie plus tranchée', explique le gérant.

Sur le front des indicateurs, les ventes de logements anciens aux Etats-Unis se sont établies à 5,08 millions d'unités en février, soit un recul marqué de 7,1% par rapport aux 5,47 millions d'unités comptabilisées le mois précédent après révision, un chiffre supérieur aux 5,31 millions anticipés par le consensus.

Pas d'impact sur le Dollar qui se maintient vers 1,1265/E, le pétrole subit quelques prises de bénéfices symboliques à New York (-0,5% à 41,25$ sur le NYMEX).

Concernant les valeurs, le CAC40 souffre du repli des valeurs du secteur 'énergie' avec Total et Engie à -2/-2,2%% puis des valeurs Dollar comme Kering et L'Oréal (-2%).

AXA (+0,25%) est très entouré mais réagit peu à l'annonce que son PDG Henri de Castries avait décidé de quitter ses fonctions et de renoncer à son mandat d'administrateur à compter du 1er septembre 2016. Il a passé 27 ans au sein de l'assureur, dont près de 17 à sa tête, et pourrait selon le Sunday Times prendre les commandes de HSBC.

Sodexo (+0,35%) effectue pour sa part son grand retour au sein du CAC 40, après onze années d'absence. Le spécialiste de la restauration collective remplace Alstom (qui reperd -1,8% après avoir flambé de +4,5% jeudi et +3,8% vendredi).

De son côté, le titre Casino (+0,7%) se tient bien en dépit de la décision de Standard & Poor's (S&P) d'abaisser la notation financière du distributeur d'un cran à 'BB+/Perspective Stable'. Le groupe a pris acte et confirmé sa guidance d'Ebitda France de 900 millions d'euros en 2016 ainsi que la poursuite rapide de l'exécution de son plan de désendettement.

Enfin, sur le SBF 120, Stentys grimpe de 6,1% dans le sillage de l'annonce de l'obtention du marquage 'CE' concernant son stent auto-apposant pour le traitement de l'artère principale du coeur.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant