CAC40: retombe vers 4480, taux en nette hausse, W-Street -1%

le
0

(CercleFinance.com) - Le CAC40 (-1,3%) s'enfonce à présent sous le palier des 4.500Pts, dans un volume de 3MdsE: c'est un peu plus étoffé que la moyenne des 15 derniers jours, mais cela demeure 'light'.

Le bilan hebdomadaire se confond avec le repli du jour puisque le CAC40 avait clôturé jeudi exactement au même niveau que vendredi dernier.

La tendance apparaît plus dégradée chez certains de nos voisins: Francfort résiste (-1,1%) mais Londres et Milan lâchent -1,35%.

A Wall Street, les vendeurs s'enhardissent avec -1,10% sur le Dow Jones, -1,2% sur le 'S&P' et le Nasdaq (sous 5.200) qui perd un peu le contact avec son zénith des 5.288Pts de mercredi.

Cela met pour l'heure un terme à une série de 43 séances sans variation supérieure à 0,7% à Wall Street, dont 41 inférieures à 0,5%.

Seul chiffre US du jour, Les stocks des grossistes américains sont restés stables en rythme séquentiel en juillet (chiffre calculé par le Département du Commerce), tout comme en juin et mai (singulière stabilité).

La journée restera également marquée par le retour en territoire positif (+0,02%) du rendement du Bund allemand de maturité 2026 (contre -0,11% mercredi) et nos OAT affichent +0,25% de rendement (+15Pts en 48H... et il y a des écarts de +10Pts sur les BTP italiens à 1,254% et les 'bonos' espagnol à 1,0850%).

C'est une dégradation qui semble marquer un dégel des anticipations, après 8 semaines de stagnation sur les marchés obligataires.

'Les investisseurs continuent d'intégrer le fait que Mario Draghi n'a pas annoncé de nouvelle mesure de soutien à l'issue de la réunion de la BCE, et ce bien qu'il reconnaisse les implications négatives du Brexit sur la zone euro', souligne Trustnet Direct.

'Ceci laisse craindre que les banquiers centraux commencent à manquer de munitions et avec l'attrait qu'exercent les valeurs défensives, certains investisseurs semblent maintenant fermer les écoutilles', poursuit le courtier britannique.

'Faute d'annonce concrète, les marchés vont donc regarder en direction des prochaines échéances et notamment la réunion de la Réserve fédérale le 21 septembre prochain', estime un gérant de Barclays Bourse.

Au chapitre des statistiques du jour, la production industrielle française a baissé de 0,6% au mois de juillet, tandis que l'excédent commercial de l'Allemagne s'est tassé modestement à 19,5 milliards d'euros.

Dans l'actualité des valeurs, Danone perd 2,6%, victime d'une dégradation à 'vendre' par Deutsche Bank (objectif de cours maintenu à 63E).

Les foncières sont à la peine avec -3,5% sur Klépierre (lanterne rouge du CAC) et Gecina (-3,6%, lanterne rouge du SBF120).

Rubis caracole en tête du SBF120 avec un gain de 7,8% au lendemain de la publication par le groupe de stockage de produits pétroliers d'un bénéfice net part du groupe en progression de 31% au premier semestre.

Dassault Aviation s'adjuge 0,7% après qu'Euronext ait décidé d'introduire le titre du constructeur aéronautique au sein du SBF120 et du CAC Mid 60, à l'issue de sa révision semestrielle qui prendra effet le 16 septembre.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant