CAC40: résilience face aux attentats, comme mi-novembre 2015

le
1

(CercleFinance.com) - Nous avions parlé un peu vite, estimant vers 17H20 que la barrière des 4.415/4.420 ne parviendrait pas à être refranchie.

Et pourtant, elle l'a été: cela s'est produit durant le 'fixing' et avec une volonté manifeste de faire clôturer les marchés au plus haut: ce fut d'autant plus aisé que les volumes d'échanges sont quasi inexistants, ce qui était déjà le cas la veille.

Il suffit de peu de contrats à terme pour faire décaler le CAC40 dans le sens souhaité (+0,09% à 4.432, un niveau jamais approché depuis l'ouverture).

Le scénario s'avère donc identique à celui observé au lendemain des attaques du 13 novembre à Paris: le CAC40 finissait inchangé le lundi 16/11, avant de prendre 3% le lendemain.

Les actes terroristes qui ont ensanglanté Bruxelles ce matin n'ont que temporairement provoqué un phénomène d'aversion au risque en tout début de matinée.

Paris a cédé jusqu'à -1,5%, Bruxelles -1,4%, Francfort -2% (le DAX clôture en hausse de +0,4% à 9.990)... et c'est la bourse belge qui a été la première à ressortir du rouge parmi les places européennes: le BEL-20 termine en hausse de +0,18%.

Est-ce une manifestation de 'patriotisme boursier' alors que le gouvernement vient de décréter 3 jours de deuil national ?

Wall Street fait preuve d'une indéniable fermeté, avec un 'S&P' à +0,2%, un Dow Jones à +0,1% et un Nasdaq qui gagne +0,45%.

Les attentats de Bruxelles (déjà 30 victime et 200 blessés recensés) pourraient raviver les appréhensions d'investisseurs déjà inquiets par un contexte géopolitique particulièrement tendu et une économie mondiale en perte de vitesse.

Alors qu'aucune donnée américaine n'est au programme ce mardi, le marché aurait pu s'appuyer ce matin sur la hausse de l'indice PMI 'composite' de la zone Euro de 53 à 53,7, ou sur le rebond du PMI 'composite' français de 49,3 vers 51,1.

Du positif également du côté de la progression de +1Pt de l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne en mars (à 106,7, soit 0,7 point de plus qu'attendu par les économistes).

L'indice ZEW du sentiment économique outre-Rhin n'a en revanche crû que de 4,3 points ce mois-ci, contre +6 anticipés par le consensus... mais il affichait +1,3 en février.

Sur le front des valeurs, celles liées au tourisme ou aux transports ont souffert, avec Aéroports de Paris qui abandonne 2,8%, Air France-KLM -3,4%, Eurotunnel -3,75% et Accor -3,95%.

Vivendi se détache à la hausse avec +2,9%, Renault grimpait in extremis sur la plus haute marche du podium avec +3%.

Gameloft engrange 1,25% après avoir présenté hier soir des comptes 2015 en amélioration et plaidé ce matin pour son indépendance face à Vivendi en présentant des prévisions à moyen terme jugées engageantes.

Enfin, bioMérieux (+2,25%) finissait également bien orienté après avoir annoncés les premiers succès commerciaux issus de sa collaboration avec Copan dans le domaine de l'automatisation et de l'efficience du laboratoire de microbiologie.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7361806 il y a 9 mois

    Certains prétendent que BOLLORE pille Vivendi mais cette valeur monte de 3% to-day .Qui peut m'expliquer ?