CAC40: renoue avec les 4.200 mais semestre perdant de -9,3%.

le
0

(CercleFinance.com) - Service minimum à la hausse en cette dernière séance du 1er semestre avec +0,25% sur le CAC40 qui se hisse juste au-dessus des 4.200Pts (à 4.206, ce qui réduit la perte trimestrielle à -5,4% et annuelle à -9,3%).

Une accélération à la hausse s'était produite en fin de matinée, propulsant le CAC40 jusque vers 4.234Pts, mais la faiblesse des volumes (1,5MdsE en 5 heures et de mi de transactions) démontre que les acheteurs sont peu présent et les 'habillages' de bilan de fin de trimestre sont réduits à leur plus simple expression.

Il n'y a plus qu'à espérer un 'coup de pouce' de Wall Street qui était anticipé en très légère hausse avant les chiffres hebdomadaires du chômage.

Ils ressortent en hausse de +10.000 à 268.000, ce qui n'a rien d'alarmant compte tenu du phénomène saisonnier de fin d'années scolaire.

Quoi qu'il soit, la Bourse de Paris pourrait aligner une troisième séance consécutive de hausse, et peut être même une 4ème demain, le 1er juillet étant statistiquement la journée la plus fréquemment haussière de l'année (entame de semestre = courant structurellement acheteur).

'La question pour les investisseurs est de savoir si le puissant rebond technique des derniers jours dispose d'assez de carburant (rumeurs, infos, publications...) pour ramener les indices sur les niveaux pré-Brexit', expliquaient ce matin les équipes de Barclays Bourse.

Au chapitre macroéconomique, les intervenants prendront connaissance un peu plus tard l'indice PMI de Chicago (juin).

Pour l'heure, le taux d'inflation annuel de la zone euro a été mesuré à 0,1% ce mois-ci selon une estimation rapide publiée jeudi par Eurostat, après -0,1% en mai.

Sur le marché des changes, l'euro est pratiquement stable face au dollar à 1,1126, tandis que le baril de Brent recule de 0,9% environ à 50,2 dollars.

Enfin, concernant les valeurs, Vivendi (+2,3%) reste à la tête de l'indice phare au lendemain de l'annonc

e de la recomposition du conseil d'administration de Gameloft. Son premier poursuivant Safran (+2%) a quant à lui annoncé la finalisation de la joint venture co-détenue à parité avec Airbus Group (+0,5%), Airbus Safran Launchers. Sur la 3ème marche du podium, on retrouve Engie et Sodexo avec +1,6%.

Sur le SBF 120, on signalera les difficultés de Sopra Steria (-4,2%), groupe particulièrement exposé au marché britannique et dont le titre pâtit d'une dégradation de HSBC, qui a abaissé son conseil d''achat' à 'neutre' avec un objectif de cours raboté au cinquième à 110 euros.

A noter également la bonne tenue de Trigano, qui flambe de 6% dans la foulée d'un point d'activité encourageant et d'une note favorable de Société Générale, et plus largement celle des 'biotechs' à l'image de Genfit (+2,7%).


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant