CAC40: renoue avec 5.130, chiffres macro souvent décevants.

le
0

(CercleFinance.com) - Le CAC40 (+0,45%) n'est pas parvenu à se maintenir au-dessus des 5.135 au cours des 5 dernières minutes de la séance : il en termine à 5.130 après s'être enfoncé brièvement ce matin sous 5.090, puis 5.085 (vers 9H45)... histoire de piéger d'éventuels vendeurs.

Cela n'a pas fonctionné, il y a eu trop de contrepieds par le passé et le test du support des 5.090 'fonctionne' une fois de plus.

L'Euro-Stoxx50 a rebondi sur 3.438 et en termine à +0,2% à 3.465 grâce à la bourse de Milan (+0,9%) et au compartiment bancaire.

Wall Street semble plus hésitant mais le Dow Jones se maintient dans le vert (8ème séance de hausse pour le Dow Jones qui inscrit un 7ème record consécutif à 22.040) alors que la consolidation l'emporte à la marge sur le S&P500 ou le Nasdaq (-0,2%).

Aucun des 'chiffres du jour' n'a impacté la tendance à Wall Street: ni la publication à 14H30 du chiffre hebdomadaire du chômage (bonne tenue du marché du travail avec -5.000 inscrits à 240.000), ni la hausse de +3% des commandes à l'industrie pour juin qui est contrebalancé par la chute inattendue l'ISM des services de 57,4 vers 53,9 (et 57 anticipé).

C'est une mauvaise nouvelle pour l'économie US où le tertiaire 'pèse' 70% du PIB.

Concernant les indicateurs de l'Eurozone, il n'y a pas de quoi se réjouir : commençons par la France avec un PMI composite qui ressort à 55,6 contre 56,6 tandis que le PMI des 'services' recule de -0,9Pt à 56.

Pas mieux en Europe où le PMI des 'services ' est inchangé en Europe, à 55,4, tandis que le 'Composite' ressort à 55,7 contre 56,3.

Signaux de faiblesse en Allemagne où le 'Composite' est ressorti en net repli à 54,7 (56,4 en juin)... et mince consolation avec les ventes auto en hausse de 1,5% en juillet.

Ces chiffres au mieux 'mitigés' n'impactent guère l'Euro (+0,2%) qui reste proche du zénith à 1,1890, tandis que le baril de Brent (+0,9%) se raffermit symétriquement de +0,9% 52,75 dollars.

Enfin, concernant les valeurs, le CAC40 est tiré vers 5.130 par LVMH et Danone (+1,9%) puis un trio formé de Bouygues, Vinci et Sté Générale (+1,2%).

Bic (+5,4%) conserve la tête du SBF 120 à la faveur d'une forte progression du bénéfice net part du groupe par action à fin juin et d'une bonne résistance de la marge d'exploitation.

Ces résultats rassurants 'effacent' la révision à la baisse de l'objectif annuel de croissance organique, laquelle est désormais attendue dans une fourchette comprise entre 3 et 4%, contre 5% précédemment. Surtout, cet avertissement est compensé par un regain d'optimisme sur la marge, qui devrait être moins dégradée que prévu en 2017.

Le titre Crédit Agricole est stable (+0,1%) en dépit d'un deuxième trimestre marqué par un résultat net part du groupe (RNPG) sous-jacent de 1,174 milliard d'euros, en croissance de 43% sur un an avec une forte contribution de tous les métiers.

AXA (-0,2%) est également en territoire négatif dans le sillage de comptes stables à fin juin, Renault et Peugeot perdent 0,6% en moyenne, Technip-FMC perd 1%.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant