CAC40: réduit de nouveau ses pertes après ouverture W-Street

le
0

(CercleFinance.com) - Assiste t'on à la première illustration en version 2018 d'un grand classique maintes fois revisité fin 2017: les gérants US vendent du papier en Europe (encaissant la hausse de l'euro au passage) pour disposer de suffisamment de liquidités pour soutenir les indices US ?

En tout cas, Wall Street réalise une entame d'année prometteuse avec +0,5% sur le Dow Jones et +1,2% sur le Nasdaq, le S&P500 gagne +0,7% à 2.690, effaçant comme les autres indices les 0,4% perdus assez mystérieusement au cours du dernier quart d'heure vendredi.

A la suite de quoi, les places européennes, rassurées par la bonne tenue des actions US, réduisent nettement leurs pertes initiales.

L'indice CAC40 vient de remonter en une heure de -0,7% à environ -0,35% (vers 5.290) et le plus spectaculaire, c'est le DAX qui passe de -1% à l'équilibre en 2 heures (l'E-Stoxx50 ne cède plus que -0,2% à 3.495) !

La chute initiale de Francfort semblait motivée par l'appréciation de l'euro qui affiche +0,5% et se retrouve propulsé vers 1,2070/$.

Le marché parisien s'est adjugé plus de 9,25% l'an dernier, mais l'indice vedette fait du surplace depuis le 10 novembre, le tout dans des volumes devenus microscopiques au cours des dernières semaines.

Pour autant, les stratèges s'attendent à une année boursière 2018 de nouveau favorable, même si les gains devraient s'avérer moins spectaculaires qu'en 2017.

'Après une année de forte performance économique et financière, de volatilité historiquement basse et de valorisations de plus en plus généreuses, les investisseurs se demandent naturellement si ces tendances vont perdurer', commentent les équipes de Lombard Odier.

Du côté des indicateurs, l'indice PMI 'Markit' pour les Etas unis s'établit à 55 contre 53,9, presque un record abolu.

Le PMI 'Markit' pour l'industrie manufacturière de l'eurozone a crû de 0,5 point en données mensuelles et en estimation finale à 60,6.

L'estimation flash est ainsi confirmée et l'indice atteint son plus haut niveau depuis le lancement de l'enquête en 1997, ce qui soutient l'Euro face au $.

La croissance s'est étendue de nouveau à l'ensemble de la région en décembre, l'indice PMI ayant atteint un niveau record en Autriche, en Allemagne et en Irlande, tout en restant proche du plus haut historique de novembre aux Pays-Bas.

La croissance s'est par ailleurs renforcée en France: selon l'indicateur IHS Markit notre PMI se redresse de 57,7 en novembre à 58,8 en décembre 2017, signalant ainsi la plus forte croissance du secteur depuis septembre 2000 (un plus haut de plus de 17 ans).

En Grèce, où elle a atteint dun zénith depuis 9 ans, tandis qu'elle est restée soutenue en Italie et en Espagne malgré un ralentissement par rapport au mois dernier (-0,3Pt).

Actualité fort calme enfin sur le front microéconomique. A noter le recul de 1,5% environ du titre Renault, malgré l'annonce de résultats commerciaux sans précédent pour le constructeur automobile depuis 2011.

Peugeot cède également -1% et Valéo accompagne ses 2 principaux clients à la baisse avec -1,4%.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant