CAC40: rechute sous 4.200 dans sillage pétrole et W-Street.

le
0

(CercleFinance.com) - (CercleFinance.com) -Le CAC40 -pénalisé par la rechute du pétrole sous les 30$ à New York- franchit le cap des -1,2% à la baisse et effectue une incursion sous les 4.200Pts (vers 4.188Pts), ce qui ramène la performance hebdomadaire à +4,9%.

Le CAC40 consolide après avoir repris exactement +10% sur son plancher du 11 février, lorsque le CAC40 testait les 3.892Pts.

La perte annuelle risque de repasser le cap des -10% si la consolidation ramenait l'indice dans la zone des 4.180Pts.

Wall Street poursuit le 'pullback' amorcé jeudi soir, les indices S&P 500 et Dow Jones reculent de -0,65% et Nasdaq -0,4% (contre -1,1% la veille).

Le 'chiffre du jour' n'y est pour rien : l'indice des prix à la consommation (CPI) a stagné au mois de janvier d'après le Département du Travail, là où les économistes anticipaient une baisse de 0,1%.

Cette absence d'inflation -et de changement de tendance- laisse toutefois penser que la Réserve fédérale américaine devrait maintenir à court terme le taux de ses Fed Funds dans une zone allant de 0,25%-0,50%.

Si une hausse de taux semble exclue début mars, les avis sont plus partagés concernant le mois de juin.

Selon les analystes de Barclays Bourse 'l'absence de visibilité à court terme sur les indices incite toujours à la prudence: le CAC pourrait être amené à revenir dans la zone des 4.150 points, voire des 4000 points, si d'aventure la cassure (à la hausse) des 4.270 points n'était pas validée aujourd'hui.

Sur le front des données macroéconomiques européennes, les prix à la production en Allemagne ont baissé de 2,4% en rythme annuel le mois dernier après, déjà, un repli de 2,3% en décembre.

Du côté des valeurs, Gameloft flambe de 17,5% à 6,43E au lendemain de l'officialisation d'un projet d'OPA hostile à six euros l'action par Vivendi.

Ubisoft - l'autre groupe de jeux vidéo créé par les frères Guillemot - grimpe pour sa part de 5% dans l'hypothèse d'un scénario identique (OPA émanant de Vivendi).

Valeo (+4%) domine toujours le CAC 40 après avoir fait état d'une hausse de 14% de son chiffre d'affaires 2015 à 14,5 milliards d'euros, assortie d'une progression de sa marge opérationnelle et d'un maintien des objectifs de l'équipementier automobile à l'horizon 2020.

Douche froide en revanche pour Ingenico (-13,4% à 89,92E), dernier du SBF 120 dans le sillage de prévisions 2016 prudentes qui effacent l'effet de la hausse de 34% du résultat net part du groupe au titre de l'année écoulée. Le groupe vise une hausse de 10% de son chiffre d'affaires cette année à périmètre et change constants pour une marge d'Ebitda en repli à 21%.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant