CAC40: rebondit de 4.234 vers 4.324Pts, pétrole +3% à 31,4$.

le
0

(CercleFinance.com) - C'était prévisible, après le 'sell-off' de la fin de la matinée puis la réplique baissière de 16H, les 'sherpas' se sont employé à défendre des supports majeurs puisque le CAC40 a retracé son plancher du 24 août 4.275Pts avant de se redresser au-dessus des 4.300.

Même scénario de retour sur les supports avec l'Euro-Stoxx50 retombé ponctuellement sous les 3.000Pts mais qui limite maintenant la casse è -1,15%.

Les places européennes avaient rechuté vers 16H dans le sillage de Wall Street qui est rapidement remonté de -0,3% à +1,15% pour le Dow Jones et +1% sur le 'S&P'.

Paris a perdu jusqu'à -3% alors que Renault dévissait de -22% mais le titre limite la casse à -9,5%, Peugeot rebondit de -7 vers -4,5%.

La marque au losange fait l'objet de craintes quant à une réédition du 'scandale Volkswagen' (au sujet des niveaux de pollution)la concernant.

'agence Bloomberg a en effet relaté qu'un membre du syndicat CGT du centre d'essai Renault de Lardy (où sont mis au point les moteurs, boîtes de vitesse, etc, sur des bancs d'essai) a confirmé que des agents de la DGCCRF, direction du ministère de l'Economie chargée notamment des fraudes, avaient débarqué dans des sites du groupe liés aux tests d'émission et la certification des moteurs.

Les analystes techniques de Barclays Bourse ont prévenu ce matin qu'avec l'enfoncement des 4.300 points, le potentiel de baisse se situe désormais au niveau de la moyenne mobile des deux cent jours, c'est-à-dire 4.150 points... d'où l'enjeu majeur d'un rebond sur les 4.275, un support bien identifié.

XTB rappelle la faiblesse des cours du pétrole (les prix à la production chutent de -0,9% aux Etats Unis en décembre du fait d'un baril proche des 30$): 'ce dans un contexte déjà fortement marqué par le ralentissement des émergents (en particulier de la Chine) et de risques déflationnistes au niveau mondial'.

Alors que les opérateurs semblent s'interroger sur l'existence d'un véritable plancher pour les prix pétroliers, 'le secteur se dirige vers un nouveau repli d'ampleur en 2016', assure un spécialiste qui va jusqu'à prédire que 'l'activité pourrait être divisée par deux'.

Les chiffres hebdomadaires du chômage publiés en début d'après-midi sont ressortis en hausse de +7.000 à 284.000 aux Etats Unis.

Enfin, parmi les autres valeurs parisiennes, Alstom remonte à l'équilibre après l'annonce d'une progression de 7% de son chiffre d'affaires au titre du troisième trimestre.

Les pétrolières soutiennent le CAC40 avec Total +2,3% et Maurel et Prom (+9%) est en tête du SBF-120 (le baril reprend +1,6% sur le NYMEX).

Casino lâche en revanche -6,15% après l'annonce d'un chiffre d'affaires de 11,79 milliards d'euros au titre du quatrième trimestre de l'exercice 2015, soit un recul de 11,2% en données butes (-4,6% hors change) imputable à la dévaluation du real brésilien face à l'euro.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant