CAC40: rebond sans volume, contrarié par rechute du pétrole.

le
0

(CercleFinance.com) - Paris met fin à un cycle de consolidation de 9 séances sur une série de 12 (entamé le 21 avril dernier et qui s'est achevée par un 4 sur 5 à la baisse puis un test des 4.300 en fin de parcours).

Le CAC40 rebondit de +0,5% vers 4.322Pts... mais sans davantage de volumes que s'il s'agissait d'une nouvelle séance perdue au milieu d'un 'pont' de 4 jours.

Paris a bien failli revenir à l'équilibre vers 17H15 alors que l'invalidation de la procédure de destitution (pour vice de forme) de Dilma Roussef faisait plonger la bourse brésilienne de -3,5% (le Brésil n'arrive décidément pas à tourner la page de décennies de corruption).

A Wall Street, les maigres gains initiaux se sont évaporés, le Dow Jones retombe dans le rouge (pour -0,25%), le 'S&P' est 'flat', le Nasdaq tente de résister avec +0,35%.

La hausse des places européennes -bien que modeste avec +0,65%- n'est pas complètement incongrue après une phase de repli entamée il y a une dizaine de jours.

Le DAX30 reste la locomotive de l'E-Stoxx50 avec un gain de +1,12% (mais Milan recule symétriquement de -0,9%.

'A court terme un rebond technique peut intervenir jusqu'à 4410 points si le CAC repasse au-dessus des 4325 points', estiment les équipes de Barclays Bourse.

Les opérateurs auraient pu prendre ombrage de la chute de -2,75% de la bourse de Shanghai suite à de mauvais chiffres chinois, et notamment l'annonce d'un repli des exportations en avril, assorti d'une chute de -11% des importations... sans oublier une baisse du trafic de conteneurs à un niveau plus observé depuis 2009.

Les opérateurs préfèrent privilégier l'envol des commandes à l'industrie allemande qui ont bondi de +1,9% en avril (dont +6,2% pour les pays hors zone euro)... d'où la bonne tenue de Francfort.

Le pétrole a inversé la vapeur à la mi-journée après avoir affiché jusqu'à +2% ce midi. Il s'enfonce ce soir sous les 43,5$ à New York (soit -2,55%).

Les valeurs technologiques, qui avaient plutôt tendance à plomber le marché récemment, furent les principaux contributeurs à la hausse de l'indice SBF 120.

Cap Gemini reste leader du CAC40 avec +2,85%, devant Orange (+2,4%), Sopra Steria prend plus de 1% tandis que Technicolor s'adjuge 2,8%.

Le recul du baril -malgré les incendies géants qui dévastent l'Alberta- pèse sur Total qui lâche 2% (après l'annonce d'une offre publique d'achat sur le fabricant de batteries industrielles Saft pour un montant total de 950 millions d'euros), Technip décroche de -2,5%.

A noter également la lourde rechute de -7% d'Arcelor Mittal et de -9,35% de Vallourec alors que le secteur minier/énergie dévisse à la bourse de Londres.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant