CAC40: propulsé vers 4885 en 30 minutes, puis plus rien.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris met fin à 5 semaines de stagnation, avec une soudaine envolée de +1,2% avec l'activation d'un 'algo' haussier qui a tracté le CAC40 vers 4.886, soit +55Pts en très exactement une demi-heure (désactivation de l'algo).

Et depuis 9H30... plus rien, sinon une interminable dérive à l'horizontal entre 4.875 et 4.885 (c'est un autre 'algo' qui prend la relève et interdit tout fluctuation en dehors d'un corridor prédéfini).

Vers 14H45, l'indice phare s'adjuge +1,15% à 4.885 dans un volume de 1,7MdsE, les valeurs bancaires et financières représentant presque 1/3 de ce total (elles prennent le même chemin que lors homologues à Wall Street hier soir).

'Les marchés ont commencé la semaine dans le flou. Globalement, cela fait plusieurs séances que l'on sent les investisseurs frileux et pas très enclins à prendre des initiatives', observe néanmoins Christopher Dembik, chief economist chez Saxo Banque, auquel il n'a pas échappé que 'les marchés affichent un certain malaise face aux premiers pas de Donald Trump'. 'Face à cette situation, la macroéconomie et la microéconomie semblent être reléguées au second plan', ajoute-t-il.

Du côté des statistiques, avant la publication cet après-midi des stocks hebdomadaires de pétrole américain, l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne est ressorti à 109,8 points ce mois-ci, en recul de 1,2 point en rythme séquentiel (il était attendu en hausse à 111,3).

En France, le climat des affaires plafonne à 106, score identique au mois de décembre: il reste au zénith depuis 2007.

Sur le marché des changes, l'euro avance d'un peu moins de 0,1% face au dollar à 1,074, tandis que le baril de Brent s'effrite de -0,4% à 54,9$.

Comme évoqué plus haut, les financières dopent les indices: BNP Paribas (+2,7%), Société Générale (+3,6%), AXA (+3,5%) puis Natixis (+3%) figurent dans le top 5 des meilleures performances de l'indice SBF120, seul Lafarge s'intercale avec +3,6%.

Le titre Exel Industries décroche en revanche de 5% au lendemain de l'annonce d'une baisse de 14,8 millions du chiffre d'affaires au premier trimestre en rythme annuel et à périmètre constant à 120,7 millions d'euros.

Symétriquement, Figeac Aéro prend +4% grâce la signature du plus important contrat de son histoire (750MnsE) avec Spirit AeroSystems, pour la production de plusieurs pièces élémentaires et sous-ensembles pour des programmes Airbus et Boeing

A noter également les publications des comptes trimestriels d'AT&T, Boeing et United Technologies en début d'après-midi, avant l'ouverture de Wall Street.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant