CAC40: presque aucune réaction après PIB US de +2,9%.

le
0

(CercleFinance.com) - La montagne du PIB américain -qui s'envole vers +2,9% contre un consensus de +2,5%- accouche d'une souris vu le peu de réaction des indices boursiers en général et de la Bourse de Paris en particulier.

Le CAC40 affichait +0,35% à 14H29 et +0,25% (à 4.540) juste après (vers 14H35).

La première estimation de croissance du PIB américain pour le 3ème trimestre dépasse les prévisions les plus optimistes et ce n'est pas contrebalancé par les autres 'composantes' puisque la consommation progresse de +2,1%, les salaires ont augmenté de +0,5% sur la période.

En ce qui concerne l'inflation en 'PCE' (panier de la ménagère), il affiche +1,4% et +1,7% en 'core' (hors énergie).

Vers 14H40, Paris poursuit sa progression 'en solo' grâce à Sanofi (+6%) qui représente 100% des gains de l'indice CAC40 qui surperforme nettement

Francfort qui perd 0,4% et Milan qui affiche -1% (l'Euro-Stoxx50 affichant -0,4% contre -0,9% en milieu de matinée); Londres reste stable.

Notons que la performance des places européennes ce vendredi devrait concorder avec la performance hebdomadaire puisque qu'elles affichaient des scores voisins de zéro jeudi soir sur 4 séances.

L'euro, qui a beaucoup perdu de terrain au cours des dernières semaines, grappille +0,2% (après PIB US) pour s'échanger autour de 1,0925 face au dollar.

Les taux longs poursuivent leur hausse et nos OAT affichaient jusqu'à 0,50% (0,475% désormais), les Bunds 0,2%.

En revanche, le baril de pétrole brut léger américain cède 0,5% à 49,3$ sur le NYMEX.

A Paris, les publications de résultats se poursuivent et s'avèrent, dans l'ensemble, bien souvent supérieures aux anticipations.

Les performances d'Alten (+9,1%), Eutelsat (+9%), Sanofi (jusqu'à +6,5%), SES (+6,4%), Saint-Gobain (+5%), Elis (+4,9%) et sont ainsi toutes saluées en Bourse ce matin.

Imerys (-5%) connaît une journée chaotique alors que les analystes s'interrogent sur l'absence de croissance organique chez le spécialiste de la valorisation des minéraux après la parution de ses résultats à neuf mois.

Nokia, bon dernier du CAC40 chute de -5% et établit un nouveau plancher historique (4,0960E au plus bas), faute de perspectives de redressement de l'activité 'réseaux'.

Gemalto (de -10 à -11%) reste lanterne rouge du SRD et plus alarmant que ses résultats, le support majeur des 50E est menacé. A 47E peu après l'ouverture, le titre chutait de -20% en 1 mois et retraçait ses niveaux de juillet... 2012.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant