CAC40: poursuit sur sa lancée de vendredi dans peu de volume

le
0

(CercleFinance.com) - L'euphorie de vendredi s'est poursuivie en cette entame de semaine avec une avancée du CAC40 jusque vers 4.566Pts, revenant à 0,6% de son zénith printanier de fin avril (4.596Pts).

La séance de vendredi constitue une grande 1ère historique: un écart à la hausse 6 fois plus massif qu'à Wall Street où la hausse moyenne durant toute la séance fut de +0,4%... sur la base des mêmes chiffres publiés outra-Atlantique et sans aucun élément macro-économique particulier concernant l'Eurozone.

Autre singularité exceptionnelle: une contraction des volumes d'échanges à Paris vendredi par rapport à la séance précédente qui s'était conclue par un score nul (attentisme oblige).

Le CAC40 a légèrement réduit ses gains ce midi, vers +0,25% à 4.554Pts dans des volumes toujours aussi insignifiant 1,05MdsE au bout de 5 heures et demi de cotations... mais l'absence des opérateurs US (en congé pour cause de Labor Day explique largement une activité au ralenti sur les places européennes).

Chez nos voisins, Francfort grappille +0,15%, Madrid +0,4%, Milan ou Amsterdam +0,25% et l'E-Stoxx50 affiche +0,2%.

La hausse enclenché vendredi n'est même pas tempérée par les chiffres médiocres publiés ce matin en Europe: l'indice PMI 'composite' de l'activité globale recule de 53,2 en juillet vers 52,9, reflétant ainsi un ralentissement de la croissance du secteur privé le mois dernier.

C'est pire encore en Allemagne où le PMI 'composite' se contracte de 55,3 vers 53,3 (contre 54,3 en 1ère estimation) et le PMI des services qui perd 2Pts se retrouve au plus bas depuis 3 ans.

La France se distingue positivement avec un rebond de 50,1 vers 51,9 du PMI... mais c'est une sorte de retour à la normale après un mois de juillet plombé par l'attentat de Nice.

'Les dernières données PMI plaident ainsi en faveur d'une intervention prochaine de la BCE, qui pourrait choisir de ne pas attendre davantage avant de stimuler l'économie', estime Chris Williamson, chief business economist à IHS Markit.

'Les chiffres de l'emploi américain, inférieurs aux attentes, devraient permettre de relâcher un peu la pression sur la Fed. Le scenario d'une remontée des taux lors de la prochaine réunion des 20 et 21 septembre semble s'éloigner', rappelle-t-on en outre chez Barclays Bourse.

Mais BNP-Paribas et Goldlman Sachs ne sont pas du même avis, estimant qu'une hausse de taux dès le 21 septembre n'est pas à exclure.

Aucune donnée n'est attendue aux Etats-Unis ce lundi, journée de clôture de Wall Street en raison du Labor Day, mais le Livre Beige de la Fed pourrait retenir l'attention mercredi soir.

'En zone euro, la réunion de la BCE tiendra la vedette jeudi, mais les investisseurs devraient aussi s'intéresser au détail du PIB du deuxième trimestre ainsi qu'aux statistiques d'activité du mois de juillet', ajoute un analyste d'Aurel BGC.

Dans l'actualité des valeurs, le compartiment pétrolier tire à lui seul le CAC40 avec +1,1% sur Technip et +1% sur Total.

CGG est également aux avant postes au sein du SBF120 (+3%) mais SFR Group (+6,51%) se distingue à la hausse après le dépôt par sa maison-mère Altice d'une offre publique d'échange volontaire pour les actions en circulation de l'opérateur télécoms.

Zodiac Aerospace s'est complètement 'retourné': chutant de -3% initialement, le titre affiche désormais +2% alors que l'équipementier aéronautique ait indiqué qu'en première approche, son chiffre d'affaires annuel sera en ligne avec ses attentes, mais que son résultat opérationnel courant devrait être de l'ordre de 10% inférieur au consensus.

Trigano gagne 1,4% après avoir fait part d'une évolution de sa gouvernance avec notamment les nominations d'Alice Feuillet en qualité de président du conseil de surveillance et de François Feuillet comme président du directoire.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant