CAC40 : plusieurs valeurs perdent plus de 5%

le , mis à jour à 17:44
4

Le CAC40 rechute de plus de 3% une heure avant la clôture du marché.
Le CAC40 rechute de plus de 3% une heure avant la clôture du marché.

Le CAC40 a clôturé en baisse de 2,47%, les marchés européens étant très affectés par une nette rechute des cours du pétrole, qui ravive les craintes financières désormais inhérentes à ce sujet sensible. Les valeurs bancaires ont été fortement affectées.

Mardi 2 février, les marchés européens n'ont cessé de creuser leurs pertes en cours de séance, terminant de nouveau dans le rouge vif. En France, le CAC40 a terminé en baisse de 2,47% à 4.283 points. En Allemagne, le Dax 30 a perdu 1,81%. Les indices boursiers d'Europe du Sud ont enregistré les baisses les plus marquées, avec -3,05% pour le FTSE MIB italien et -2,96% pour l'Ibex 35 espagnol. L'indice RTS russe a clôturé en baisse de 4,00%.

Peu avant 16h, le pétrole WTI américain est momentanément repassé sous les 30 dollars/baril, effaçant une bonne partie du net rebond de ces derniers jours, et montrant une fois de plus que le seuil des 30 dollars peut être enfoncé à la baisse avec une facilité déconcertante.

Lire en détails : Wall Street ouvre en baisse sous le coup du pétrole (AFP)

Chute des valeurs bancaires et pétrolières

Mardi, Total a perdu 4,49% alors que l’agence de notation Standard & Poor’s a indiqué qu’elle pourrait prochainement dégrader la note du groupe pétrolier. L’action Total montrait pourtant une certaine résistance à la chute des prix du pétrole depuis plus d’un an. Toujours au sein du secteur pétrolier / parapétrolier, Technip a perdu 4,54%.

Lire en détails : Baisse des marchés : « S&P's allume la mèche, c'est invraisemblable »

Au sein du CAC40, les valeurs bancaires ont été pénalisées à la fois par les craintes financières relatives à une rechute du pétrole, et par la publication des résultats du suisse UBS, ressortis inférieurs aux attentes au quatrième trimestre 2015 à cause de la dégradation de la conjoncture économique. Société Générale a perdu 6,35% en terminant à la dernière place du CAC40 mardi, suivie de peu par BNP Paribas (-5,67%) et Crédit Agricole (-4,96%).

Parmi les plus fortes baisses de l’indice parisien se trouvent également ArcelorMittal (-5,27%), le sidérurgiste étant toujours associé aux craintes relatives à la baisse de prix des matières premières.

Le chimiste Solvay a perdu 4,47%. Le secteur automobile a pour sa part été affecté de manière très irrégulière, l’équipementier Valeo chutant de 4,96% alors que Renault n'a perdu que 1,88%. Peugeot se situait en milieu de fourchette avec une baisse de 3,53%.

Les défensives et certaines biotechs font de la résistance

Aucune valeur de l’indice parisien n’a terminé en hausse, mais les traditionnelles valeurs défensives s’affichaient parmi les baisses les plus modérées.

Essilor, Danone et Orange n'ont ainsi respectivement perdu que 0,17%, 0,21% et 0,43%. Ces trois valeurs restent en territoire positif depuis le début de l'année. Nokia (-1,42%), très pénalisé hier où l’action a perdu 11,23%, n’a enregistré aucun rebond mais a limité la casse par rapport à la moyenne du marché ce mardi.

Hors CAC40, certaines valeurs du secteur pharmaceutique ont bien résisté au mouvement. Sartorius Stedim a terminé en tête du SBF 120 avec une hausse de 3,50%, entraînant dans son sillage Biomérieux (+0,47%). Sur le SRD, Nanobiotix s’est envolée de 9,71%, Boiron a gagné 5,86%, AB Science a progressé de 4,15% et Erytech Pharma a suivi cette même tendance avec une hausse de 3,92%.

Face au retour des craintes sur le pétrole et l’industrie lourde, certains biotechs ont presque fait figure de « valeurs refuges » aujourd’hui, malgré un parcours chahuté en début d’année, et alors que certaines valeurs du secteur s'affichent tout de même en baisses marquées à la clôture de ce mardi.

X. Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 il y a 10 mois

    le son du canon. On en reparle dans un an. Mine les blue ships PER 4%

  • gogo119 il y a 10 mois

    Sérieusement, quelqu'un pourrait-il demander à la presse pigiste de se taire une bonne foi pour toute.Les fonds ont décidés d'un retour à 2400 points (ex du CAC) pour satisfaire leurs exigences et les toutous ont baissés leurs pantalons point final.

  • M4358281 il y a 10 mois

    c'est le moment de ramasser..il y a des soldes sur les produits de marque grand luxe

  • jrc12 il y a 10 mois

    Article très léger ou du blabla pour ne pas dire grand chose ou presque...parler d'un envol des biotechs quand la plupart ont très sévèrement chuté depuis quelques mois...consternant de payer des gens pour cela