CAC40: plonge en direction des 4.100 avec W-Street et baril.

le
0

(CercleFinance.com) - La réouverture de Wall Street n'apporte aucune raison de tempérer le pessimisme ambiant, les 3 principaux indices US chutant de -2,2% en moyenne (le 'S&P' se retrouve sous 1.840Pts) et enfonçant des supports majeurs très bien identifiés par les chartistes... et les programmes algorithmiques.

Le CAC40 qui était remonté vers 4.165Pts vers 15H30 retombe de -3,4% vers 4.125Pts dans le sillage du pétrole qui se désintègre de -4,25% vers 27,25$, un nouveau plancher historique.

Tout avait mal commencé ce matin avec notamment un recul de 3,7% du Nikkei-225 à Tokyo ou de Hong Kong (-3,8%).

Si le PIB chinois du quatrième trimestre 2015 est ressorti en ligne avec les attentes à 6,8% (en rythme annualisé), 'cette publication confirme le ralentissement de la deuxième puissance économique mondiale', soulignaient ce matin les équipes de XTB France.

'On voit bien que tout le monde est de plus en plus inquiet sur la possibilité d'une croissance économique très faible en Chine sur le premier trimestre', a complété un intervenant.

'Le pétrole constitue un problème encore plus sérieux', résume de son côté Deutsche Bank pour qui, 'indépendamment des politiques menées en Chine, les actifs risqués attendent toujours qu'on trouve un plancher sur l'or noir sans toutefois trop semer la pagaille sur le compartiment du crédit dans l'énergie et les matières premières'.

Du côté des indicateurs européens, les prix à la production en Allemagne ont baissé de 2,3% en rythme annuel le mois dernier, après un repli de 2,5% en novembre, a rapporté l'Office fédéral des statistiques.

Outre-Atlantique, l'indice des prix à la consommation (CPI) a constitué une autre déception, reculant de 0,1% en séquentiel en décembre (+0,1% hors énergie), alors que les économistes anticipaient une nouvelle stabilité après celle observée en novembre.

Les mises en chantier ont, elles, reculé de 2,5% à 1.149.000 le mois dernier, après 1.179.000 en novembre (contre 1.197.000 attendu).

Les permis de construire ont parallèlement décroché de 3,9% à 1.232.000, après 1.282.000 (chiffre révisé de 1.289.000). Le consensus était toutefois plus pessimiste, tablant sur 1.200.000 environ.

Enfin, sur le front des valeurs, le baril de Brent pèse logiquement sur les valeurs pétrolières et parapétrolières à l'image de Technip (-6%), dernier du CAC 40, et de Vallourec (-7% à 4,78E), lanterne rouge du SBF 120. Les 'biotechs' sont elles aussi à la peine, avec notamment Genfit qui lâche 7,5%, OSE -8%, Nanobiotix -8,3%.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant