CAC40: peu impacté par de mauvais ISM, Vallourec prend 17%.

le
0

(CercleFinance.com) - Le CAC40 n'aura effectué qu'une brève incursion sous les 4.400Pts avant de se redresser vers les 4.416Pts et ne s'effriter que de -0,2% au final (après +14% repris depuis le 12 février).

L'Euro-Stoxx50 s'est mis au diapason avec -0,3% à 3.013Pts (après un bref faux pas sous les 3.000Pts vers 16H15) : le repli des indices européens a été freiné par le soudain débordement de la résistance des 35$ sur le baril de 'WTI' vers 17H, avant une rechute tout aussi rapide vers 34,65$ en moins d'une heure.

La remontée du CAC40 après 16H30 tend à prouver que le marché continue de considérer les mauvaises nouvelles comme de bonnes nouvelles... et les mauvaises surprises n'ont pas manqué, en ce qui concerne notamment le PMI ou l'ISM des 'services' en Europe, comme aux Etats Unis.

Markit est le plus pessimiste au sujet des USA avec une chute de 52,1 vers 49,7, ce qui fait plonger le PMI 'composite' de 53,2 vers 50 en février.

L'ISM des 'services' (calculé depuis les Etats Unis) résiste mieux à 53,4 contre 53,5 mais la composante emploi se dégrade nettement (à 49,7 contre 52,1) alors que Markit au contraire juge que l'emploi s'améliore.

La 2ème estimation de la productivité US au titre du quatrième trimestre est revue à la hausse (de -3 à -2,2%) et les commandes à l'industrie se redressent de +1,6% en janvier après -2,9% en décembre (mais déception, le marché attendait +2%).

Un des membres de la FED -Robert Kaplan- a recommandé à ses collègues 'de se montrer patients' en matière de nouvelle hausse des taux US.

Cela ne suffit pas à rassurer complètement Wall Street où les 3 principaux indices reperdent ce qu'ils avaient gagné la veille au cours de la dernière heure: environ -0,4% en moyenne (contre +0,25% mercredi soir).

Les indices PMI publiés ce matin dans la zone euro sont une nouvelle fois décevants : le 'composite' qui mesure l'activité globale est ressorti à 53 en estimation finale (contre 53,6), à son plus bas niveau depuis janvier 2015).

En Angleterre où la 'City' constitue le coeur de l'activité des 'services': le PMI chute de 55,6 vers 52,7.

La France semble moins impactée mais ne s'en sort pas indemne avec un recul de -1,1Pt (de 50,3 vers 49,2) avec à la clé un basculement sous les 50.

L'Allemagne ne lâche rien côté 'services' (55,3 contre 55 en janvier) mais c'est le PMI 'composite' qui souffre du ralentissement en Chine et aux Etats Unis avec un repli 55,1 vers 54,1.

Concernant les valeurs, Vallourec s'envole de +17%, jusque vers 6,60 (+65% en 5 séances, doublement du cours depuis le 11 février) alors que l'on assiste peut être à une vague de rachats de découvert (quelqu'un sait-il quelque chose au sujet de la prochaine augmentation de capital).

Zodiac Aerospace, qui avait lourdement chuté la semaine passée sur fond de nouveau profit warning, grimpe de 5% grâce à un relèvement de recommandation des analystes de J.P. Morgan (de sous pondérer à 'neutre').

Arkema engrange pour sa part 8,8% après avoir dévoilé un résultat opérationnel (Ebitda) sensiblement au-dessus de l'objectif annuel et annoncé un dividende en hausse à 1,9 euro par action au titre de 2015.

Le titre JCDecaux avance, lui, de 3,8% dans le sillage de l'annonce par le numéro un mondial de la communication extérieure d'un résultat net part du groupe en augmentation de 20,4% à 233,9 millions d'euros.

Lafarge a fini leader du CAC40 avec +4,3% devant Peugeot avec +3,5% à 15,1E, toujours soutenu par de belles ventes en février.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant