CAC40: performance de +100Pts qui déjoue tous les pronostics

le
0

(CercleFinance.com) - Tout plaidait pour une attitude prudente et des ventes de précaution ce matin, c'est donc le mode 'risk-on' qui s'impose et un véritable vent d'euphorie chasse la grisaille du début de la matinée.

Le CAC 40 s'envole de +1,8% à 4.400 et s'avance allègrement vers un +100Pts par rapport au 'plus bas du jour' (test des 4.300,50Pts dans le sillage de la baisse de -1% de Tokyo ou de -0,75% de Shanghai).

L'Euro-Stoxx50 affiche la même trajectoire algorithmique, la hausse s'étant renforcée contre toute logique avec la lourde chute de -6,4Pts (vers 4,8) du baromètre ZEW en mai, là où une hausse était anticipée.

'Techniquement, notre graphique à un mois reste à la prudence', a toutefois prévenu ce matin Barclays Bourse, rappelant par ailleurs qu'une première résistance se situe à 4.400 points.

Les analystes de Cerulli Associates évoquent pour leur part une incertitude persistante avant le référendum britannique sur la sortie de l'Union européenne, prévu le 23 mai.

Outre-Atlantique, le chiffre des ventes de logements neufs au titre du mois écoulé sera connu dans l'après-midi... une 'stat mineure' qui ne devrait avoir aucun impact sur Wall Street.

S'agissant des valeurs, le secteur bancaire sert de locomotive à Paris avec de écarts s'étageant entre +2,5% et +3,3% sur Crédit Agricole, BNP Paribas et Sté Générale (soutenue par une 'reco' d'un bureau d'analyse d'une grande banque helvétique).

Seb fait feu de tout bois ce mardi. L'action flambe en effet de 11,3% dans le sillage de l'annonce du rachat du groupe allemand WMF pour 1,585 milliard d'euros.

Numéro un mondial des machines à café professionnelles et leader des articles culinaires en Allemagne, WMF a généré l'an passé un chiffre d'affaires de 1,1 milliard d'euros et un Ebitda de 118 millions.

Le titre Scor (+4,5%) est également à la noce alors qu'UBS a initié sa couverture du titre avec une recommandation 'achat' et un objectif de cours de 32 euros, le réassureur français étant le seul de son sous-secteur pour lequel le broker helvète anticipe une progression des résultats.

Enfin, Eurosic (+0,1%) a confirmé hier soir les termes de son OPA sur Foncière de Paris (-5,8%), pourtant inférieurs à ceux annoncés par une troisième foncière cotée très présente dans les bureaux à Paris, Gecina (+0,4%). Principal actionnaire à hauteur de près de 30% de Foncière de Paris, Covéa a néanmoins indiqué préférer l'offre d'Eurosic.

.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant