CAC40: passe les 4400Pts, hausse des bancaires.

le
0

(CercleFinance.com) - Après avoir ouvert en baisse, le CAC 40 est désormais très au-dessus de la ligne de flottaison et accroît même ses gains.

Peu après 16h30, l'indice phare s'adjuge en effet 2,5% à 4.431 points, alors que l'euro abandonne 0,6% face au dollar à 1,1149 et que le baril de brut léger américain (WTI) engrange 0,5% à 48,3 dollars.

'Techniquement, notre graphique à un mois reste à la prudence', tempérait néanmoins Barclays Bourse ce matin, rappelant par ailleurs qu'une première résistance se situe à 4.400 points.

Les analystes de Cerulli Associates évoquent pour leur part une incertitude persistante avant le référendum britannique sur la sortie de l'Union européenne, prévu le 23 mai.

Sur le front des indicateurs, l'indice ZEW du sentiment économique en Allemagne a fortement baissé au mois de mai, reflétant notamment les inquiétudes liées au prochain référendum britannique. Il a ainsi reculé de 4,8 points d'un mois sur l'autre pour ressortir à 6,4, alors que les économistes l'attendaient au contraire en progression à 12.

Outre-Atlantique, le Département du Commerce a en revanche fait état de 619.000 ventes de logements neufs le mois dernier aux Etats-Unis, après 531.000 en mars (chiffre révisé de 511.000), soit une progression de 16,6% sans précédent depuis janvier 2008 en rythme séquentiel. Le consensus tablait a contrario sur un recul autour de 520.000 ventes.

S'agissant des valeurs, outre la bonne tenue des bancaires - Société Générale (+4,8%), BNP Paribas (+3,4%) et Crédit Agricole (+2,9%) signent 3 des plus fortes hausses du CAC 40 -, Seb fait feu de tout bois ce mardi. L'action flambe en effet de 10,2% dans le sillage de l'annonce du rachat du groupe allemand WMF pour 1,585 milliard d'euros. Numéro un mondial des machines à café professionnelles et leader des articles culinaires en Allemagne, WMF a généré l'an passé un chiffre d'affaires de 1,1 milliard d'euros et un Ebitda de 118 millions.

Son premier poursuivant Scor grimpe quant à lui de 5,4% alors qu'UBS a initié sa couverture du titre avec une recommandation 'achat' et un objectif de cours de 32 euros, le réassureur français étant le seul de son sous-secteur pour lequel le broker helvète anticipe une progression des résultats.

Enfin, Eurosic (-3,5%) a confirmé hier soir les termes de son OPA sur Foncière de Paris (-5,8%), pourtant inférieurs à ceux annoncés par une troisième foncière cotée très présente dans les bureaux à Paris, Gecina (+0,4%). Principal actionnaire à hauteur de près de 30% de Foncière de Paris, Covéa a néanmoins indiqué préférer l'offre d'Eurosic.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant