CAC40: ne tient à l'équilibre que grêce à Accor, $ en hausse

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris continue de stagner à (4.312), évoluant le plus souvent en territoire négatif depuis 9H ce matin.

Et encore, le CAC40 ne reste à l'équilibre que grâce au titre Accor qui prend +6% alors que le groupe hotelier chinois Jin Jiang pourrait montre de 12 à 20% du capital du N°1 français.

La publication des prix à l'importation aux Etats-Unis ne change rien à la physionomie du CAC: le Département du Travail annonce une hausse de 0,2% le mois dernier contre une baisse de -0,4% entre janvier et février.

L'indice CAC40 reste prisonnier de la camisole des 4.250/4.350 points dans laquelle il évolue depuis le début du mois.

Wall Street est également anticipé sans grand changement au lendemain du coup d'envoi de la saison des résultats trimestriels américains qui a débuté hier soir avec le géant de l'aluminium Alcoa.

Ce dernier a fait état d'un bénéfice net en chute de 92%, mais supérieur aux attentes. Alcoa a en revanche déçu sur le plan de ses revenus et abaissé ses prévisions de demande mondiale d'aluminium en 2016.

'Ses performances mitigées ne parviennent pas à relancer la confiance des investisseurs', résumait-on ce matin chez Trustnet Direct.

L'euro, lui, subit un premier épisode de consolidation face au dollar : il retombe vers 1,1370 après avoir culminé à 1,1450 ce matin... mais cela n'empêche pas que les prix du pétrole continuent de s'apprécier vers 40,80$ sur le NYMEX.

S'agissant des valeurs, LVMH accuse la plus forte baisse du CAC 40 (-2,9%)après l'annonce d'une hausse de 4% du chiffre d'affaires du premier trimestre. Inférieure à celle enregistrée l'an passé, celle-ci 'envoie un signal négatif' au marché selon les analystes.

Seul ST-Micro fait pire avec -3% au sein du SBF-120.

Le titre Fnac grimpe a contrario de 6% après l'annonce d'un partenariat stratégique de coopération avec Vivendi dans les domaines culturels, assorti d'une prise de participation minoritaire de 15% du groupe diversifié au capital du distributeur.

'Cet adossement permettra, selon nous, à la Fnac de pouvoir relancer les discussions avec Darty', estiment les analystes d'Oddo, pour qui le dossier constitue une priorité pour l'enseigne.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant