CAC40: ne cède rien depuis le 14/07, le pétrole casse 44,6$

le
0

(CercleFinance.com) - Après avoir effacé les dernières conséquences boursières du 'Brexit' au cours des 3 semaine précédentes, le CAC40 ne recède rien (-0,05%, soit un score nul sur la semaine écoulée).

Cela fait en réalité presque 10 jours que le CAC40 'ne va nulle part' (test des 4.400Pts le jeudi 14 juillet)... avec 1,35MdsE échangés en 7 heures et demi de cotations.

Vu l'absence de stimulus positifs (côté statistiques ou banques centrales), ne rien perdre, c'est presque prolonger la hausse.

Paris pourrait en terminer inchangé, ce qui est excellent pour écraser la volatilité (une autre façon de tirer parti de la hausse).

C'était parti un peu dans tous les sens ce matin, au gré des 'PMI': le CAC40 cédait -0,7% vers 4.346, une heure plus tard, il avançait de 0,7% à 4.397 points.

L'Euro-Stoxx50 reste positif de +0,15% et pas de tendance à Wall Street avec un repli de 0,05% du Dow Jones compensé par +0,05% sur le S&P500

Au chapitre macroéconomique, la croissance de l'activité a ralenti dans le secteur privé de la zone euro ce mois-ci, à en croire l'indice PMI 'flash' composite qui s'est replié de -0,2 à 52,9 ce mois-ci, soit son plus bas niveau en 18 mois.

De même, le secteur privé britannique a basculé brutalement en zone de contraction ce mois-ci, au vu de l'indice PMI composite de Markit et du CIPS qui est ressorti à 47,7 en estimation flash (contre 52,4), un plus bas depuis avril 2009.

Les chiffres restent 'solides' en Allemagne: l'indice 'flash' PMI manufacturier Allemagne ressort à 53,7 (54,5) mais le 'flash' des services grimpe à 54,6 (53,7) et le composite à 55,3 (contre 54,4); en France le 'flash services' ressort en hausse de +0,4 à 50,3.

Sur le marché des changes, l'euro s'effrite d'un peu moins de 0,1% à 1,1010$... mais l'évènement du jour, ce pourrait être le basculement du baril de pétrole ('WTI') sous les 44,6$ et qui s'apprête à clôturer au plus bas de la semaine et depuis 4 mois, à 44,25$.

Vallourec et CGG rechutent de -5,3%, Maurel & Prom lâche -3%, Total -0,9%.

Enfin, concernant les valeurs, Thales, dont le titre engrange 3%: il domine le SBF 120 après avoir dévoilé un chiffre d'affaires de près de 6,85 milliards d'euros au premier semestre, en croissance de 7,9% à données publiées et de 8,9% à périmètre et taux de change constants. L'équipementier aéronautique a par ailleurs maintenu l'ensemble de ses objectifs annuels.

Edenred avance pour sa part de 2,5%: l'inventeur du ticket restaurant a lui aussi confirmé ses prévisions 2016. Son bénéfice net a reculé de 81 à 71 millions d'euros au premier semestre, mais il intègre des charges non-récurrentes de 18 millions et le chiffre d'affaires a progressé de 6,1% en données comparables à 526 millions.

Enfin, TF1 chute de 9% (à 8,72E) dans le sillage de l'annonce d'une perte nette part du groupe de 600.000 euros à fin juin et d'un tassement de 0,6% des recettes publicitaires à 770,1 millions, les profits chutent de -56% en 2016.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant