CAC40: moins de volatilité mais encore moins de visibilité.

le
0

(CercleFinance.com) - Moins de volatilité en ce mercredi, à quelques heures de la publication des 'minutes' de la Fed.

La lourdeur initiale ne se dissipe pas, mais elle ne s'aggrave pas non plus avec un CAC40 en retrait de -0,4% à 4.280, un fidèle reflet des étroites fluctuations de la matinée entre 4.270 et 4.295 (test très éphémère dans les 2 cas).

Chez nos voisins, la consolidation l'emporte avec -0,6% à Londres, -0,3% à Francfort, mais Milan reprend +0,35% après -1,6% la veille.

Wall Street est attendu en repli dans le sillage de la distribution (Wal Mart perd -3% en préouverture) mais les initiatives devraient demeurer limitées avant la publication des 'minutes' de la FED (les opérateurs espèrent que les collègues de Janet Yellen penchent majoritairement pour un statu quo sur les taux d'ici l'automne).

'Deux présidents d'antennes locales de la Fed, Lockhart et Williams, ont évoqué la possibilité de 2 voire 3 relèvements de taux d'intérêt cette année', relate pour sa part FxPro... mais ce sont deux 'faucons' cernés par une double rangée de 'colombes'.

Parmi les 'annonces' qui peuvent peser sur la tendance, Target rate ses objectifs de vente (+1,2% contre +1,7% attendu) et révise fortement à la baisse ses objectifs de profit, dans une fourchette 1 à 1,2$ contre 1,36$ anticipé.

Même si Amazon capte une partie de la clientèle, ce n'est pas une très bonne nouvelle globalement s'agissant du pilier de la consommation aux USA.

Partant, les investisseurs se veulent prudents et l'euro cède environ 0,3% face au dollar à 1,1284, tandis que le baril de brut léger américain (WTI) grappille 0,1% à 48,35$.

Principale donnée macroéconomique du jour de ce côté de l'Atlantique, le taux d'inflation annuel de la zone euro a été mesuré à -0,2% en avril par Eurostat, contre 0,0% en mars. L'office statistique de l'Union européenne (UE) confirme ainsi son estimation rapide publiée à la fin du mois dernier.

S'agissant des valeurs, Veolia ferme la marche avec -3% (et entraine Suez à la baisse avec-3,2%), devant Airbus (-2%).

Euronext avance de 1,1% à la faveur d'un relèvement de recommandation des analystes d'UBS.

A noter enfin que, du côté des baisses, Scor, lanterne rouge du SBF 120, dévisse de 5,6% sur fond de dégradation de Jefferies.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant