CAC40: même scénario que la veille mais pertes plus appuyées

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris réduit un peu ses pertes à une demi-heure de la reprise des cotations à Wall Street.

Le CAC40 remonte de -2% vers -1,5% mais reste bien ancré sous le palier des 4.200 points (vers 4.170Pts), plombé tout comme la veille par le secteur auto et les financières.

L'Euro-Stoxx50 n'et guère mieux loti avec -1,6% à 2.815Pts: ce repli reflète un regain d'inquiétudes sur l'économie et notamment la solidité du secteur bancaire italien (Banca MPS plonge de -10% pour un nouveau plus bas absolu de 0,297E, soit -75% depuis le 1er janvier).

'La publication des 'stress tests' de la BCE le 29 juillet prochain va maintenir l'ensemble du secteur bancaire européen sous pression', explique Barclays Bourse.

Autre motif de préoccupation, la zone euro a enregistré au deuxième trimestre sa plus faible croissance depuis la fin de l'année 2014, à en croire la dernière enquête PMI de Markit.

Pour le cabinet de recherche économique, la principale source d'inquiétude reste pour l'heure la France: heureusement, l'emploi et l'investissement semblent redémarrer depuis quelques semaines.

Ces inquiétudes pèsent logiquement sur les cours de l'euro, qui reste proche du niveau des 1,1150 face au dollar, et sur le baril de pétrole brut américain qui abandonne 2,1% à 47,6 dollars, ce qui plombe les valeurs liées à l'énergie.

Du côté des valeurs, les financières et l'automobile continuent de faire l'objet de prises de profits appuyées, comme pour Peugeot (-5%), Renault (-3,1%) et Valeo (-3,75%) puis Sté générale (-3,5%) ou AXA (-3%).

Coface s'effondre de -25,5% après avoir décidé de relever son ratio de sinistralité net de 63% à 66% pour l'ensemble de l'année, contre 52,5% pour 2015, en raison des pays émergents.

Orpea (+0,5%) parvient lui à s'en sortir après l'annonce de l'acquisition du groupe espagnol de maisons de retraite, Sanyres.

Le titre Legrand progresse de près de 1% profitant d'une recommandation positive de la Société Générale (SG). Les analystes ont relevé de 'conserver' à l'achat leur opinion sur la valeur, leur objectif de cours à 12 mois passant de 45 à 56 euros. Sinon 67 euros, en retenant leur scénario le plus optimiste.

Oddo estime que les résultats annuels de Figeac Aero sont légèrement inférieurs à leurs attentes. Le bureau d'analyses confirme cependant son conseil à l'achat sur la valeur et l'objectif de cours de 27,80 E.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant