CAC40: maintenu à flot par valeurs énergie et rebond WStreet

le
0

(CercleFinance.com) - En l'absence de tout indicateur économique, c'est donc le pétrole qui fait office de 'driver' (le 'Brent' refranchit le cap des 50,7$) et le secteur de l'énergie tire les indices vers le haut avec un Dow Jones (+0,65%) qui prend +115Pts et refranchit les 17.900Pts (et le 'S&P' prend 0,5% à 2.110, il tutoie son record absolu à 1% près).

La Bourse de Paris qui fait l'objet de volumes d'échanges dérisoires se laisse donc volontiers tirer à la hausse par Wall Street et comme les indices US effacent intégralement leurs pertes de vendredi, le CAC40 a inversé la vapeur (après une consolidation marginale qui s'est interrompue vers 14H) et repasse dans le vert avec un gain de +0,2% à 4.430Pts.

Même scénario sur l'Euro-Stoxx50 qui reprend de la hauteur après une incursion sous les 3.000Pts en milieu de matinée: il affiche +0,35% à 3.07Pt.

Londres se détache avec un gain de +1,4% dans le sillage des valeurs pétrolières et minières (jugées très en retard).

'La tendance reste neutre à court terme dans une fourchette horizontale de 4.400 à 4.500 points', estimaient ce matin les analystes de Barclays Bourse, pour qui 'le support à court terme reste ainsi à 4.400 points, avec 4433 points en objectif'.

Rappelons que l'économie américaine n'a créé que 38.000 emplois en mai, un chiffre très éloigné des 160.000 postes escomptés par les économistes.

'Il ne faut donc pas tirer trop de conséquences d'une donnée unique', tempère toutefois Vincent Ganne, analyste DailyFx pour FXCM, selon lequel 'c'est le prochain rapport NFP qui sera décisif car il permettra de déterminer si le mauvais NFP de mai est conjoncturel (dans ce cas, la Fed peut encore relever ses taux durant l'été) ou structurel (ralentissement de l'économie américaine)'.

Cette question n'étant pas tranchée à ce stade, la prudence prévaut alors que Janet Yellen doit donner un discours ce lundi à Philadelphie devant le World Affairs Council. 'Si son positionnement généralement 'dovish' (colombe) reprend le dessus sur les 'faucons', alors le dollar pourrait poursuivre son repli cette semaine', ajoute l'expert.

Pour l'heure, le billet vert abandonne 0,15% face à la monnaie unique, qui cote 1,135 dollar, tandis que le baril de brut léger américain (WTI) progresse symétriquement de +1,6% (à 49,7$) pour se rapprocher du seuil des 50$.

La hausse du baril permet à Total (+2,4%) et Technip (+2,3%) d'apporter un soutien précieux au marché parisien qui sans ces 2 titres serait 'flat'.

Mais c'est Arcelor Mittal qui s'impose comme leader avec +3,2% au sein du CAC (dans le sillage des valeurs minières du FT-100).

Au sein du SBF-120, c'est désormais CGG (+4,6%) qui devance Vallourec qui avec +3,2% devant Maurel et Prom qui prend +2,5%.

Hors CAC40, IntegraGen grimpe de 6% après la présentation de résultats positifs sur le biomarqueur miR-31-3p au cours du congrès de l'ASCO qui se tient actuellement à Chicago.

Symétriquement, Nexans chute de -6,5% après avoir vu Goldman Sachs abaisser sa recommandation sur le titre.

Air-France/KLM perd également -6% avec le dépôt d'un nouveau préavis de grève pour fin juin/début juillet.

Innoveox s'envole de +18% après avoir annoncé la signature d'un partenariat avec la société CMI dans les domaines de la gestion des déchets et du démantèlement nucléaire.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant