CAC40: lourd repli consécutif à des arbitrages avec WStreet?

le
0

(CercleFinance.com) - Une fois de plus, avec des écarts de -0,15% au maximum, les indices US se montrent les plus 'résilients', à des lieues des -1,5% en moyenne observés en Europe (les gérants US vendent-ils en Europe pour soutenir leurs marché domestique ?).

Le CAC40 parvient à limiter sa chute autour de -1,35% ce lundi et reste en mesure de préserver le plancher décisif des 4.250Pts (bien défendu pour l'instant même si l'indice fait une incursion vers 4.230 vers 15H).

La journée avait mal commencé en Asie avec -3,5% sur le Nikkei, -3,2% à Shanghai et -2,8% à Hong Kong.

La tendance demeure très lourde en Europe à l'exception de Londres où le FTSE ne lâche que -0,75% tandis qu'à Francfort le DAX se replie de 1,3%. Cela se gâte si l'on se tourne du côté de Madrid et Bruxelles (-1,7%) puis de Milan qui chute de -2,25%.

'Les indices européens devraient rester sous pression à cause d'éléments exogènes', préviennent ce matin les équipes de Barclays Bourse.

'L'incertitude qui entoure le referendum anglais du 23 juin sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l'union européenne pèse sur les marchés qui anticipent un peu plus qu'auparavant l'hypothèse d'un Brexit', explique le gestionnaire parisien (un dernier sondage réalisé ce weekend donne le 'Brexit' en avance sur le 'Brimain').

Les conclusions mercredi du comité de politique monétaire de la banque centrale américaine (FOMC) sont également très attendues.

'Il semble peu probable que la Fed augmente ses taux avant de connaître le résultat du référendum britannique', estime Barclays.

Sur le marché des changes, l'euro remonte imperceptiblement aux abords de 1,1270 dollar tandis que le baril de brut léger américain cède 1,4% à 48,4 dollars.

Au sein du CAC40, tout comme vendredi, Nokia (+2,8%) est le seul titre à se maintenir à flot à mi-séance tandis que les 39 autres titres s'enfoncent dans le rouge.

Technip décroche de -2,9%, puis on retrouve ensuite -comme vendredi- le compartiment bancaire avec des replis de -2,5% en moyenne (AXA recule à nouveau de -2,8%, Crédit Agricole et Sté Générale de -2,4%).

Au sein du SBF120, les valeurs parapétrolières subissent le reflux des prix de l'or noir et Vallourec et CGG plongent de -4,7% et -6,9% respectivement.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant