CAC40: les marché achète le 'no limit' de la BCE.

le
0

(CercleFinance.com) - Les opérateurs 'payent' agressivement depuis 3 semaines et demi la perspective d'une intervention musclée de la BCE qui va résoudre toutes les angoisses du marché, balayer les questionnements du début de l'année.

L'Euro-Stoxx50 est au diapason avec +1,3% et Wall Street est anticipé en hausse de +0,6% (ce qui effacerait la moitié des pertes de mardi).

Le CAC40 efface en quelques heures tout le terrain perdu depuis vendredi: il engrange +1,2% et tutoie les 4.460Pts, dans le sillage des valeurs bancaires supposées être les premières bénéficiaires d'une 'action' psychologiquement décisive de la BCE.

'Elle devra agir sur tous les fronts', prévient-on chez Quilvest Asset Management. 'A force de redouter des tensions inflationnistes inexistantes, la BCE a trop tardé à agir et laissé le risque déflationniste s'ancrer'.

Selon David Ganozzi, gérant allocation d'actifs chez Fidelity International, elle abaissera probablement son taux de rémunération des dépôts de 10 points de base, à -0,4%... mais le marché espère -0,2%.

Il juge aussi tout à fait envisageables d'autres mesures, comme l'introduction de taux négatifs 'par paliers' ou un renforcement de son programme d'achat d'actifs, par un accroissement de l'enveloppe mensuelle (à 70MdsE) et un élargissement du périmètre des actifs admissibles, incluant cette fois les créances d'entreprises, le gisement d'emprunts d'état éligibles s'épuisant rapidement avec des taux négatifs sur des maturités allant jusqu'à 9 ans en Allemagne et 7 ans en France.

'Le risque est que la BCE déçoive les marchés mais, dans la mesure où elle a déjà commis cette erreur en décembre, elle s'est efforcée de mieux gérer les anticipations à l'approche de la réunion très attendue du conseil des gouverneurs ce mois-ci'.

L'euro fléchit un peu avant l'échéance, revenant autour de 1,0975 face au dollar, tandis que le baril de brut léger américain progresse de 2% à 37,1$ après son plongeon de -5,5% de la veille.

Du côté des valeurs, les bancaires se détachent avec Crédit Agricole qui prend 3,5% après avoir dévoilé ce matin à Londres son plan stratégique à moyen terme pour 2016-2019, censé permettre une simplification de son organisation capitalistique et d'économiser 900MnsE.

Société Générale (+2,7%) et BNP Paribas (+1,8%) progressent fortement dans son sillage. Des rachats s'opéèrent également sur Publicis (+2,7%) et Orange (+2,1%).

Côté replis, Vallourec (-4,5% alors que la CDC est monté comme prévu à 15% au capital avec le ramassage de BPI France) et DBV Technologies (-2,4%) subissent quelques prises de bénéfices après leurs fortes progressions des derniers jours.

Casino recule de 1,2% après avoir publié un chiffre d'affaires 2015 de 46,1 milliards d'euros, là où le consensus attendait 46,2 milliards.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant