CAC40: léger repli avant de nouvelles données économiques.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris reste dans le rouge après son recul de 2,2% la semaine dernière. L'indice CAC 40 - qui avait ouvert sur un gain de 0,1% - affiche une perte de 0,4% à 4384 points. Les indices US débutent la séance en léger repli (-0,2% sur le Nasdaq et -0,3% sur le Dow Jones).

'Les marchés ont montré des signes d'essoufflement tout au long de la semaine dernière et il sera donc intéressant de suivre l'évolution de la tendance dans les prochains jours', commente Saxo Banque.

D'un point de vue technique, les premiers supports du marché parisien se situent à 4380 points et 4350 points tandis qu'une résistance majeure se hisse à 4500 points.

Aucun indicateur n'est prévu aujourd'hui, mais la semaine s'annonce riche en rendez-vous avec l'économie.

Véritable point d'orgue de la semaine, la présidente de la Réserve fédérale américaine Janet Yellen prononcera vendredi à l'occasion du symposium de Jackson Hole un discours très attendu.

Les investisseurs espèrent y déceler des indices concernant le planning de l'autorité centrale, voire peut-être la confirmation d'une nouvelle hausse de taux d'ici à la fin de l'année.

Les analystes de BofA-ML rappellent néanmoins que Jackson Hole ne s'est révélé décisif qu'une seule fois au cours des 10 dernières années, en l'occurrence en 2010 lorsque Ben Bernanke avait annoncé la mise en place d'un second tour d'assouplissement quantitatif ('QE2').

Du côté des valeurs, Teleperformance grimpe de 9% après la signature d'un accord en vue d'acquérir l'américain LanguageLine Solutions.

Carrefour progresse de 3% à la faveur d'un relèvement de recommandation de Bernstein. D'après l'analyste, le marché a d'ores et déjà intégré le 'scénario du pire' concernant la valeur. 'Le cours de Bourse a réagi de manière exagérée aux inquiétudes ayant trait aux pertes de parts de marché en France et au besoin d'investir davantage dans les prix', estime-t-il.

Sanofi perd 0,3% alors que Pfizer a confirmé le rachat de Medivation, groupe de biotechnologie américaine spécialisée dans le cancer, pour une valeur d'entreprise d'environ 14 milliards de dollars.

Selon les termes de l'accord convenu à l'unanimité des conseils d'administration, le géant américain de la santé propose 81,5 dollars par action Medivation en numéraire (soit une prime de 40% par rapport à la dernière offre de son concurrent Sanofi).

Parallèlement, la FDA a demandé à Sanofi des informations complémentaires sur un stylo injecteur contre le diabète commercialisé par le laboratoire.

Vivendi perd 1% alors que Mediaset a déposé, en fin de semaine dernière, une plainte contre lui auprès de la cour centrale de Milan, dans leur conflit autour de Mediaset Premium, pour exiger l'application de leur accord du 8 avril dernier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant