CAC40: la décision de la BoJ compense le PIB US décevant.

le
2

(CercleFinance.com) - Le CAC40 (+0,85% à 4.360Pts) reprend paradoxalement un peu d'altitude une demi-heure après la parution d'un PIB américain décevant. La croissance US ressort en hausse de 0,7% du PIB au 4ème trimestre (en 'séquentiel') au lieu de +0,8% anticipé, le PIB affiche +1,8% en rythme annuel contre +2,5% fin 2014.

Le catalyseur de la hausse du jour, c'est la décision surprise de la BoJ à l'issue du comité de politique monétaire qui a approuvé l'adoption de taux d'intérêt négatifs (-0,1%) en plus d'un rythme de rachats d'actifs annuels qui atteint 80.000 milliards de yens (675 milliards de dollars).

Une semaine auparavant, Mr Kuroda (patron de la BoJ) s'était prononcé contre les taux négatifs.

Sa politique monétaire plus accommodante 's'aligne' sur celle de la BCE, ce qui a profité aux places asiatiques et, par extension, sert les Bourses européennes.

Cela aussi servi la bourse de Tokyo qui après d'impressionnantes embardées de 3% dans tous les sens parvenait à clôturer en hausse de +2,8% (gain hebdo de +3,5%). Shanghai a replis +3% alors que la PBOC a injecté 105Mds$ (et pas de Yuan) de prêts à court terme dans le système bancaire chinois cette semaine (1,75 fois le QE mensuel de la BCE).

Cette nouvelle impulsion venue du Japon tend à faire oublier le recul des prix du pétrole, qui pèse une fois de plus sur Vallourec (-2%), Technip (-2,3%) et CGG (-3,8%).

A l'inverse, Airbus Group (+3%) domine l'indice phare après l'annonce d'une commande de 118 appareils par Iran Air hier soir et celle, ce matin, de l'acquisition de 3 A380 par All Nippon Airways, le tout dans un contexte de baisse de l'euro.

JCDecaux (+2%) a de son côté fait état hier après Bourse d'un chiffre d'affaires ajusté pour l'année 2015 en hausse de 14% à 3.207,6 millions d'euros.

A contrario, Alten recule de 2,2% dans le sillage de l'aveu d'un début d'exercice 2016 'dans un contexte économique incertain'.

Outre le PIB américain déjà publié à 14H30, les intervenants prendront connaissance tout à l'heure de l'indice PMI de Chicago et de l'indice de confiance des consommateurs du Michigan au titre du mois en cours.

Le taux d'inflation annuel de la zone euro a, lui, été estimé à +0,4% en janvier, contre +0,2% le mois précédent, selon une estimation rapide d'Eurostat.

Si rien ne bouge d'ici la clôture, la bourse de Paris devrait 0,75%.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nab1234 il y a 10 mois

    ah ah les interets négatifs de la BOJ. Ainsi les japonais et consort sont prier d'acheter des actifs us au lieu de laisser du cash sous menace de perdre du capital (taux négatifs). incitation forte à la surconsommation. c'est de la pire triche apres les sub-primes et la vie à crédit tout cours où les ardoises sont laisser aux genération future avec la pollution en prime.

  • SM7 il y a 10 mois

    Les indices schootés aux taux négatifs, gare à l’addiction.