CAC40: journée volatile sur les actions, les marchés de taux

le
0

(CercleFinance.com) - Comportement paradoxal de la Bourse de Paris (+0,45% au final à 4.508) qui a repris du terrain au cours de la dernière heure (jusque vers 4.524Pts contre 4.490 au plus bas) alors que les indices US reperdaient symétriquement leurs gains initiaux et repassaient dans le rouge.

A croire qu'un phénomène de vases communicants s'est mis en place ce lundi.

Phénomène particulièrement frappant aux Etats Unis avec la stabilité du 'Dow' (-0,1%) face à une chute de 0,75% du Nasdaq Composite et de -1,2% du Nasdaq-100 dans le sillage d'Amazon 2,5%, Aplhabet-C et Apple -3%, Netflix -3,2% et Facebook -4%.

Ce fut une séance en 'portes de saloon' puisque le CAC40 avait reperdu ce midi la totalité de ses 1,5% de gains initiaux (passant de 4.560 à 4.490) avant de reprendre près de 35Pts vers 16H30.

Même scénario à l'échelle européenne avec un E-Stoxx50 (+0,3% à 3.040) revenu de 3.070 (+1,35%) à 3.030 puis repassé au-delà des 3.055 avant de rechuter de 15Pts (-0,5%).

Chez nos voisins, Londres à pris +0,35%, le DAX +0,25% mais Milan a perdu -0,7% (Unicredit pourrait lever de 10 à 13MdsE sous forme d'AK).

La grande rotation sectorielle opérée au profit des valeurs 'Trump' se poursuit: les valeurs bancaires grimpent de +2% en moyenne... mais il a des 'perdants' dans cet arbitrage et des titres comme Véolia (-4,5%) ou Klépierre (-1,4%) plombés par la hausse des taux.

Repli également de Total, Carrefour, Accor et Nokia (-1,3% en moyenne).

Wall Street qui était anticipé ce matin en nette hausse a donné satisfaction à ceux qui anticipaient un nouveau record absolu du Dow Jones : l'indice historique a culminé à 18.934Pts avant de retomber vers 18.820 à mi-sance, malgré de nombreux commentaires qui se félicitent paradoxalement de l'élection de Donald Trump et de la nomination de 'cadres' issus de 'l'establishment' républicain pour former le futur gouvernement.

Sur le plan des valeurs, la grande rotation sectorielle se poursuit en faveur des spécialistes du BTP, des matières premières et des valeurs financières.

ArcelorMittal, le leader mondial de l'acier, grimpe ainsi de 4,9%, alors que SG maintient sa recommandation d'achat sur le titre.

LafargeHolcim gagne 2,2% en vue de la tenue cette semaine de sa journée d'investisseurs.

AXA reste en tête du classement avec +2,5%, devant Crédit Agricole et Sté Générale avec +1,6% en moyenne.

Mais la progression la plus significative du SBF 120 revient à Rexel qui s'adjuge plus de 4,4%, devant Euronext (+4%, hausse du $ oblige).

Innate Pharma s'est complètement retourné en fin de séance, passant de +5% à -1,5%, avoir indiqué qu'une combinaison du lirilumab et du nivolumab avait entraîné une réduction de la charge tumorale de plus de 80% dans le cancer épidermoïde de la tête et du cou (CETC).

Bureau Veritas lâche 2% alors que les analystes de Bryan Garnier estiment que les prévisions du consensus sont désormais 'en ligne' avec les objectifs de la direction.

CGG (-4,3%) est plombé par un baril de pétrole qui retombe de -1,5%, sous 43$ (après des chiffres de ventes de détail et de production industrielle décevants en Chine).

Gecina chute de -3,2% pour les mêmes motifs que Klepierre (les OAT ont allègrement refranchi le cap des 0,8% (0,88% au plus haut), les T-Bonds US ont culminé à 2,25%, le '30 ans' caracole au-delà des 3%.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant