CAC40: indices figés mais $ plombé par les chiffres US.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris est parfaitement à l'équilibre à 14H45, à 5.235Pts : le CAC 40 oscille depuis près de 6 heures au sein d'un corridor hyper étroit (5.231/5.245) qui lui assure un gain hebdomadaire proche de 1,8% (tout s'est joué mardi avec le coup d'euphorie attribué à l'anticipation d'une FED levant le pied sur la remontée des taux).

14 juillet oblige, les volumes sont très réduits à ce stade (le cap des 1MdE d'échanges vient d'être franchi à 14H30).

Chez nos voisins où cette journée n'est pas fériée, pas plus de mouvement et encore moins de tendance avec Francfort à -0,00% et l'euro-Stoxx50 à +0,00% (moins de 1 point d'indice de variation à la hausse comme à la baisse dans les 2 cas).

Pas mal de chiffres étaient attendus ce jour aux Etats Unis: les ventes de détail reculent de -0,2% (en juin, y compris hors ventes d'automobiles), le CPI (prix à la consommation) ressort inchangé (+0,1% hors alimentation et énergie): de quoi écarter toute anticipation de durcissement monétaire de la part de la FED.

Cette séance marque également le coup d'envoi de la saison des résultats aux Etats-Unis. Citigroup, JPMorgan et Wells Fargo, soit 3 des plus grosses banques américaines, vont en effet faire connaître leurs comptes au titre des 6 premiers mois de l'exercice.

Citigroup enregistre un recul de 4% de son bénéfice à 3,9Mds$ au T2 alors que le C.A est en hausse de +2%: les résultats de la plupart des activités sont cependant en hausse mais c'est largement contrebalancé par une forte augmentation (+22%) des coûts du crédit.

Le tableau est beaucoup plus positif pour JPMorgan Chase avec un bénéfice net de 7Mds$, en croissance de 13% sur 12 mois, le profit par titre de 1,82$ bat de 22 cents l'estimation moyenne des analystes (et le C.A s'accroît de +5% à 26,4Mds$).

On attend aussi cet après-midi l'évolution des stocks des entreprises en mai et de l'indice de confiance des consommateurs du Michigan ('UMich') pour juillet.

Dans l'eurozone, Eurostat a publié l'évolution de la balance commerciale: elle a dégagé un excédent de 21,4 milliards d'euros contre +23,4 milliards sur le même mois en 2016.

Si les indices boursiers semblent complètement figés, il n'en va pas de même pour les dévises: les piètres chiffres US font chuter le Dollar de -0,4% vers 1,1450/E et le pétrole progresse symétriquement (phénomène archi classique) de +1,4% sur le 'WTI', à 46,3$ sur le NYMEX (soit près de 3$ repris en 72H.

Technip-FMC en profite pour grimper de +2,5%, loin devant LVMH ('reco' d'analyste à l'achat) avec +1,2%.

Le CAC40 est plombé par le recul des banques avec un tir groupé à la baisse de BNP-Paribas (-1,5%) puis Sté Générale et Crédit Agricole (-1,8%).


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant